Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 11:34
Derrière l'écran de Booking.com

Qui sont les dirigeants du leader de la réservation hôtelière contre lequel Accor et les syndicats hôteliers ont déposé plainte ? En France, la décision de l'Autorité de la concurrence tombera dans les prochains jours. Booking.com l'attend désormais d'autant plus que, le 22 février dernier, le groupe Accor (Novotel, Mercure, Ibis…), l'un de ses plus gros partenaires, a rejoint les syndicats hôteliers, en déposant, en son nom propre, une plainte pour abus de position dominante. La proposition d'engagements, déposée par la centrale de réservation en ligne pour éviter une procédure contentieuse, peut-elle encore convaincre ? Les tests de marché sont en cours. Les dirigeants de l'ancienne start-up, créée il y a dix-neuf ans par un développeur néerlandais et rachetée en 2005 par le groupe américain Priceline, ne font pas de commentaires. A l'intérieur de l'entreprise, le dossier aura été suivi de près par Rutger Prakke. Le directeur juridique du groupe a l'expérience des affaires délicates. C'est d'ailleurs l'ancien président du cabinet KienhuisHoving, réputé aux Pays-Bas. Arrivé chez Booking.com il y a sept ans, après en avoir été le conseil, il travaille « en étroite collaboration avec les autorités de la concurrence des 200 pays dans lesquels le site est disponible », explique-t-on. Avec cette affaire, Peter Verhoeven, qui est depuis moins d'un an le directeur général de la zone Europe (EMEA), s'est retrouvé en prise directe avec son ancien employeur. Ce diplômé de l'école hôtelière de La Haye et de l'Insead a en effet passé plus de sept ans chez Accor et Sébastien Bazin n'avait pas manqué de lui souhaiter « un plein succès » alors qu'il saisissait « une belle opportunité professionnelle ». Plus de 70 nationalités Un leader mondial « mais nous ne représentons pas plus de 8 % du marché », a nuancé Peter Verhoeven, lors de son passage à Paris, au lendemain du dépôt de plainte d'Accor. Les chiffres annoncés par le groupe n'en sont pas moins impressionnants. Ce sont ainsi 600.000 hébergements partenaires qui étaient orchestrés par Pepijn Rijvers jusqu'à ces derniers jours (il prend la direction du marketing ce 1er avril). Et ce sont 800.000 réservations qui sont effectuées toutes les 24 heures. De quoi mobiliser une armée de développeurs (700) et plus de soixante-dix nationalités au siège d'Amsterdam, sous la houlette de deux pros de la technologie, Brendan Bank et David Vismans, respectivement en charge des systèmes d'information et du produit. Comme les autres dirigeants, ils rapportent à Gillian Tans, présidente et directrice des opérations. Figure « historique » de l'entreprise - douze ans dans une start-up ! -, elle travaille en tandem avec le PDG canadien Darren Huston. Lui est un ancien dirigeant de Microsoft, notamment passé par le cabinet McKinsey. Il a également été nommé patron de Priceline en 2013. Ancien directeur financier Europe de TNS, le Français Olivier Bisserier a rejoint l'entreprise il y a cinq ans. « J'étais alors le premier non-néerlandais à entrer dans l'équipe dirigeante », pointe-t-il. Depuis septembre 2014, Megan Anderson, une Américaine diplômée de Stanford, et ancienne consultante de Bain, a pris les commandes de la direction Relation client.

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.