Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 14:26
+ 269% d'augmentation pour Sébastien BAZIN PDG d'ACCOR

Les patrons du CAC 40 sonr ils payés trop chers ?

 

La rémunération moyenne des dirigeants des quarante plus grosses capitalisations boursières françaises a augmenté de 10% en 2014, provoquant l'émoi des salariés et parfois la fronde des actionnaires.

Qu'ont en commun Franck Ribou (Danone), Carlos Ghosn (Renault), ou encore Christopher Viehbacher (Sanofi)? Tous étaient, en 2014, patrons de fleurons du Cac 40 et tous ont été à ce titre particulièrement bien rétribués, soulevant ces derniers jours quelques indignations.

Les deux premiers ont vu leurs émoluments augmenter respectivement de 174 et 39% par rapport à l'année précédente. Le troisième a bénéficié d'une prime de départ de quelque 4 millions d'euros au moment de son remplacement par Olivier Brandicourt, lui-même gratifié d'un "hello bonus" du même montant.

Dans les trois cas, tandis que la saison des assemblées générales de printemps bat son plein, les montants et les modalités de leur rémunération n'ont été approuvés par leurs actionnaires qu'à une courte majorité.

Mais sur un plan plus large, la hausse moyenne de 10% de la rémunération des 40 patrons du Cac constatée en 2014 par rapport à 2013, dans une récente étude de Facta Media, cache de nombreuses disparités.

L'ampleur des augmentations pose question Les actionnaires étaient consultés cette année pour la deuxième fois consécutive au sujet de la rémunération des dirigeants d'entreprise.

Mais le "say on pay" n'a qu'une valeur consultative. Il n'a donc pas empêché certains émoluments d'exploser.

Cliquez sur ce lien ci-dessous pour la suite

 http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-patrons-du-cac-40-sont-ils-payes-trop-cher_1677799.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.