Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 07:59
FO Accor vous informe: Attentats vers un retour à la normale dans l'Hotellerie ?

Crédit photo © Reuters

 

Il est encore trop tôt pour connaître les répercussions des attentats. Certains acteurs du secteur dessinent une première tendance...

 

(Boursier.com) — Pour la plupart des acteurs du tourisme, il est encore trop tôt pour mesurer l'impact sur l'activité, des derniers évènements survenus à Paris le 13 novembre. A l'office de tourisme de Paris, on reconnaît ne pas avoir encore suffisamment de visibilité. Même chose du côté d'AccorHotels, figure majeure du secteur. Le directeur général de Weekendesk, Laurent Salanié observe pour sa part un léger frémissement...

Trop tôt pour Accor Hôtels

Selon une note de Bryan Garnier & Co parue lundi, AccorHotels serait l'opérateur le plus affecté par les attentats survenus à Paris... "On observe bien évidemment un recul des réservations, mais il est encore trop tôt pour avoir des données détaillées", confie le groupe. En attendant, Accor Hotels a mis en place une politique tarifaire exceptionnelle (hôtels filiales et managés).

En ce qui concerne les déplacements prévus à Paris et en Ile-de-France entre le 13 novembre et le 24 décembre, l'entreprise propose un report jusqu'à six mois pour les clients loisirs ou groupes affaires. Les séjours programmés du 13 au 27 novembre peuvent aussi faire l'objet d'une annulation avec un remboursement intégral...

Léger frémissement ?

De son côté, weekendesk, spécialisé dans la réservation de courte durée et de dernière minute - clientèle essentiellement française - a observé une baisse des réservations d'environ 30% sur l'ensemble de la France entre samedi et mardi, par rapport à une période normale. Mais depuis hier soir, "il semblerait que ce soit légèrement reparti. Le taux de réservation est tout à fait correct... On reste toutefois prudents, car nous sommes très sensibles à l'actualité", indique Laurent Salanié.

En ce qui concerne les annulations, "la situation a été très violente à Paris, samedi : sur 160 réservations, 90 ont été annulées. Et nos partenaires hôteliers ont constaté la même chose", souligne-t-il. "On observe encore des annulations pour les fêtes de fin d'année, mais nous sommes désormais en phase de stabilisation", ajoute-t-il. En outre, le chiffre d'affaires de la plateforme a progressé de 10% mercredi, par rapport à la journée de mardi.

Laurent Salanié précise par ailleurs que ses homologues bruxellois sont également très touchés... Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats meurtriers de vendredi à Paris et Saint-Denis, dont la mort vient d'être confirmée par les autorités est d'origine belge. Plusieurs perquisitions et arrestations ont par ailleurs eu lieu à Molenbeek, un quartier pauvre de Bruxelles...

Marianne Davril — ©2015, Boursier.com

 

FO Accor vous informe: Attentats vers un retour à la normale dans l'Hotellerie ?

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.