Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 21:58
FO Accor vous informe: Les valeurs du luxe, du tourisme et des transports en berne, après les attentats

Hôtel Novotel, propriété d'Accor.

Les valeurs de l'hôtellerie, du luxe et du transport sont en forte baisse en ouverture lundi à la Bourse de Paris, en réaction aux attentats perpétrés à Paris vendredi, qui pourraient entraîner une chute du tourisme. A 9h55, Accor abandonne 6,6%, accusant la plus forte baisse du CAC 40 qui limite son recul à 0,36%.

Les secteurs de l'hôtellerie, du luxe et du transport ont chuté à la Bourse de Paris, en réaction aux attentats perpétrés dans la capitale vendredi dernier (13 novembre), qui pourraient entraîner une chute du tourisme.

Après les attentats sans précédent du 13 novembre, les sociétés cotées les plus exposées au tourisme ont dévissé, ce lundi, à la Bourse de Paris. Il s’agit principalement des valeurs des compartiments du luxe, de l’hôtellerie et des transports. Alors que le CAC 40 a affiché une bonne résistance, au vu du contexte, les actions

Les professionnels s’attendent en effet à une chute du tourisme en France. La fréquentation des hôtels parisiens avait déjà pâti des attentats de janvier à Charlie Hebdo, mais le secteur craint cette fois un mouvement nettement plus massif, compte-tenu de l’ampleur des attaques survenues dans la capitale, qui se sont traduites par un carnage sans précédent .

Le luxe est aussi directement touché, la clientèle touristique pesant pour environ la moitié des ventes du secteur en Europe. Toutes les marques comme Louis Vuitton (groupe LVMH) ou Gucci (Kering) avaient largement profité, cette année, d'un afflux de touristes asiatiques attirés par d’importants écarts de prix entre l'Europe et le reste du monde, amplifiés par la baisse de l'euro. Ainsi, les achats effectués en Europe de l'Ouest avaient jusqu’ici permis de compenser en partie les difficultés des marques en Chine, une économie en net ralentissement .

Or, "les flux touristiques vers l'Europe vont nettement baisser dans les semaines qui viennent, et ce juste avant la période cruciale de Noël", ont souligné les analystes de Bryan Garnier, qui ont rappelé que les fêtes de fin d'année comptaient pour environ 30% du chiffre d'affaires du secteur du luxe.

Assez logiquement, les intervenants s’inquiètent également pour le secteur des transports. A Air France, une porte-parole de la compagnie aérienne a fait savoir qu'il n'y avait "eu aucun impact sur le remplissage des avions ce week-end", mais a indiqué n'avoir pas encore d’élément sur un éventuel impact sur les réservations.

Source Capital.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.