Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 07:43
FO Accor vous informe:Le chinois Jin Jiang prend ses aises chez AccorHotels

Le numéro un chinois de l'hôtellerie détient désormais près de 15% du capital du champion français.

 

Que veut Jin Jiang International Holdings ?

 

La question sera sans doute posée ce vendredi au PDG d'AccorHotels, Sébastien Bazin, lors de l'assemblée générale du champion français de l'hôtellerie.

Premier opérateur hôtelier chinois, propriétaire notamment de Louvre Hotels Group (Première Classe, Campanile, Golden Tulip...), et principal concurrent tricolore d'AccorHotels, Jin Jiang n'en finit pas en effet de monter à son capital et de conforter sa position de premier actionnaire.

A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2016, le groupe français a ainsi indiqué mardi, après Bourse, que l'opérateur chinois détenait, au 31 mars, une participation de 14,98 %, contre 11,7 % lors du dernier pointage officiel fin février.

Jin Jiang avait alors déclaré à l'Autorité des marchés financiers (AMF) ne pas exclure d'acquérir d'autres actions, sans pour autant vouloir prendre le contrôle d'AccorHotels, ni demander à être représenté au conseil d'administration.

 

Le renforcement du groupe chinois ne laisse manifestement plus indifférent. Si Sébastien Bazin veut y voir une « validation » de sa stratégie, et se montre ouvert à sa représentation au conseil - à condition néanmoins d'avoir un mode de fonctionnement évitant les conflits d'intérêt -, les interrogations, voire les inquiétudes, se font jour en interne. « Les gens s'inquiètent », assure le secrétaire du syndicat FO d'Accor, Gilles d'Arondel. La consolidation qui va bon train dans l'hôtellerie a de quoi alimenter les supputations.

 

Le sujet Jin Jiang paraît aussi pris en compte par la communauté financière. « Il y a un point d'interrogation et un début de spéculation », observait mercredi un analyste alors qu'AccorHotels s'envolait à la Bourse de Paris. Son titre s'est adjugé la plus forte hausse des valeurs composant l'indice SBF 120, en progression de 5,25 % à la clôture, avoisinant les 41 euros, dans un volume nourri de plus de 2 millions d'actions échangées, soit quasiment deux fois la moyenne enregistrée pour 2015 ! A croire que Jin Jiang a poursuivi ses emplettes...

AccorHotels a, il est vrai, rassuré les investisseurs avec un premier trimestre 2016 meilleur qu'attendu et de bonnes perspectives pour les mois à venir. A 1,16 milliard d'euros, son chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de l'année régresse de 5,2 %, mais progresse de 1,9 % à périmètre et change constants. « La croissance est de 1,9 % à base comparable, alors qu'on l'attendait stable au mieux, certains prévoyant même une légère décroissance », rappelait un analyste. A l'exception de la France et du Brésil, les tendances sont favorables dans la plupart des marchés principaux du groupe.

 

S'agissant de la France, AccorHotels a précisé que si l'activité à Paris reste affectée par l'attaque terroriste du 13 novembre, « une nette amélioration » est constatée pour la province. En outre, l'entreprise table sur une tendance en général positive dans l'Hexagone au cours du deuxième trimestre avec notamment l'effet Euro 2016 de football.

Source Les échos

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.