Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 10:22
FO accor vous informe: le jeu de go continue chez Accor

Dans la torpeur du mois de juillet un peu de lecture avec ce petit résumé du ‘’ Town Hall Meeting ‘’ de Sébastien BAZIN qui a expliqué à une centaine de salariés ACCOR du site Atlantis à Evry comment s’appelait ce genre de réunion appliqué à l’entreprise ! pour présenter son futur projet de cession de l'entreprise :

A town hall meeting is an informal public meeting that gives the members of a community an opportunity to get together to discuss emerging issues and to voice concerns and preferences for their community. A typical meeting is attended by both citizens and officials, giving everyone a chance to talk personally in a relaxed environment about the things which matter to them. Typically, the organization and leadership are minimal, encouraging people to settle their differences amicably and with help from friends.

Une réunion de mairie est une reunion publique informelle qui donne aux membres d'une communauté une occasion de se réunir pour discuter des questions(publications) naissantes(émergentes) et répondre aux préoccupations(entreprises) et aux préférences de la communauté. Une réunion typique est assistée tant par des citoyens que par des officiels(fonctionnaires), donnant a tout le monde une chance de parler personnellement dans un environnement détendu des choses qui comptent pour eux. Typiquement l'organisation et la direction (le leadership) sont au minimum, encourageants le public a régler leurs différences amicalement et avec l'aide d'amis.

Mais ce type de dialogue avec le PDG en Direct n’est encore pas au TOP ! Heureusement que les Partenaires sociaux FO sont là pour poser les bonnes questions et animer le débat . . . Amicably !

150 Personnes dans le hall d’Atlantis salariés de S.M.I. avec Sophie STABILE, Directrice Générale de l'Hôtellerie France et Cedric DURAND, Directeur Général d'Hotelinvest France en spectateur simple, tous debout !

Sébastien BAZIN nous dit que son intervention du 12 Juillet au travers de vidéoconférence avec Atlantis l’avait frustré ! C’est un Show Man . . . il lui FO du Public en réel !

Donc grand sourire d’être là pour cet ‘’ Accor Hôtels Hall Meeting ‘’ !

  • Le Groupe ACCOR va de mieux en mieux depuis qu’il est aux commandes . . . ! Il a fait faire des erreurs quand il était actionnaire Colony, mais maintenant il a tout compris ! La conjoncture actuelle est difficile en terme de TO – PM mais il ne faut pas baisser les prix car les clients ne sont pas là . . Ils ‘’ Boudent ‘’ le contexte géopolitique perturbé par les attentats ! Attendons des jours meilleurs, la politique d’Asset Light porte ses fruits et se termine avec d’excellents résultats ! Le Bateau ACCOR est Solide !
  • Repositionnement du Groupe ACCOR qui depuis plus de 50 ans a accompagné tous les voyageurs de la Terre dans leurs déplacements en leur trouvant un lieu pour dormir ou se réunir ! Mais ce marché est bousculé par les nouveaux acteurs . . . Booking . . Expédia . . et par l’économie participative d’AirBNB ! D’où les nouvelles acquisitions du Groupe de FASTBOOKING, ONEFINE STAY, WIPOLO, JOHN PAUL . . . ! Accompagner le client Avant - Pendant – Après ! Il FO réinventer les services que nos Hôtels peuvent offrir aux ‘’ Voisins ‘’ de leurs implantations. . C’est le nouveau concept ! Ouvrir nos Hôtels à des Services de tous les jours pour les voisins locaux autour de nos Hôtels ! Leur faire prendre l’habitude de rentrer dans l’hôtel non pas pour une chambre ou un resto mais pour des nouveaux services qui facilitent le Quotidien . . . ! Et le jour ou ses ‘’ clients ‘’ non Hôteliers auront besoin de voyager et dormir loin de chez eux, ils auront pris l’habitude de ‘’ Rentrer ‘’ chez ACCOR en proximité Wellcome . . ! Alors SB nous invite à être FOrce de proposition pour inventer ces nouvelles offres de Services à nos ‘’ Chers Voisins ‘’ de nos 4 000 Hôtels . . . avec de nouvelles Apps du DIGITAL . . .Nerf de la Guerre Economique d’aujourd’hui et demain ! Assistance Crèche . . Séniors . . Colis . . Blanchissage . . Augmenter les services sans passer par les Booking et Expédia et favoriser la relation de Confiance . . . ! A vos Thing Tank . . . !

Place aux questions !

1ère Question de Pierre Lagrange : Responsable de la Transformation pour S.M.I. . . . versus ancien modèle . . . !

Ø Quid des Chinois Jin Jiang à ce Jour ?

SB nous fait l’historique des Chinois à Paris . . . !

Xi Jinping le ‘’ Président ‘’ de la Chine depuis 2013 a décidé d’employer les 770 Mds de $ placés dans des bons du Trésor Américain . . . !

7 activités majeures sont choisies pour y prendre une place d’acteur économique de premier plan ! Et le secteur du Tourisme en est un !

Comment récupérer l’argent que les centaines de millions de touristes chinois dépensent chaque année lors de leurs déplacements pro et tourisme . . . ?

Jin Jiang rachète Louvre Hôtels N°2 e France et N° 5 Européen à Starwood l’année dernière pour 1,2 Mds de €.

A fin 2015, il est au 10ème rang mondial et début 2016, Il rachète ses 2 ‘’ concurrents ‘’ Chinois Plateno et Vienna Hôtels Group et devient N°5 mondial devant ACCOR !

Tout va très vite avec de très gros moyens ( Finance supérieure à 10 X la capacité d’ACCOR !

Pour le moment SB n’a rien laché et les Jin Jiang semble se ‘’contenter ‘’ de ses 15 % d’ACCOR . . . ! SB parle d’échanges plutôt amicaux . . . avec Monsieur WU . . ! SB reste confiant . . . ! Mais ce sont des Chinois . . . !

En complément nous vous donnons un article d’aujourd’hui sur ce sujet épineux où Politique en Chine et Entreprises sont très liés . . . !

https://www.intelligenceonline.fr/intelligence-economique/2016/07/27/bataille-de-mandarins-autour-d-accor,108176182-ART

27 juillet 2016 - n°764

CHINE / FRANCE

Bataille de mandarins autour d'Accor

Le fonds d'investissement chinois Jin Jiang, qui veut s'approprier le groupe français Accor, se retrouve au cœur d'intrigues de palais à Pékin.

Rattaché à la commune de Shanghai, le fonds d'investissement hôtelier Jin Jiang International Holdings (Jin Jiang) lorgne sur le groupe hôtelier français Accor qui semble totalement pris au dépourvu par cette offensive. Officiellement, Jin Jiang ne fait qu'appliquer le dernier plan quinquennal promu par le président Xi Jinping, dont l'un des axes forts est le développement des investissements dans le tourisme à l'étranger.

Si Ji Jiang revendique un patriotisme économique exacerbé, il cherche en réalité à se faire pardonner par le pouvoir actuel. Le groupe subit depuis plusieurs mois la vindicte de Pékin. Jin Jiang est en effet historiquement très lié au clan de Shanghai, inféodé à l'ancien leader chinois Jiang Zemin. Or celui-ci est engagé dans une lutte à mort avec le clan de Hebei, mené par le président actuel Xi Jinping. Jin Jiang est plus que jamais au cœur du cyclone. Le maire de Shanghai, Yang Xiong, considéré comme proche de Jiang Mianheng, le fils businessman de Jiang Zemin (IOL nº761), et impliqué de longue date dans la gestion de Jin Jiang, a récemment été reçu par les enquêteurs de la toute-puissante Commission centrale d’inspection et de discipline (CCID) du Parti Communiste chinois (PCC). La CCID, sous couvert de lutte anti-corruption, est chargée du démantèlement des réseaux Jiang, avec l'aide de la Sécurité d’État (Guoanbu). Or nombre de membres du comité exécutif et du conseil d'administration de Jin Jiang sont liés aux réseaux des anciens maîtres de Shanghai. Enfin, un autre businessman rattaché au clan Jiang, Wang Zongnan, lui aussi longtemps proche de Jin Jiang, a été condamné à 18 ans de prison pour corruption et détournements de fonds en août 2015. La menace permanente qui pèse sur le staff de Jin Jiang n'est pas faite pour rassurer sa proie française. Le patron du fonds Fosun, Guo Guangchang, un autre proche du clan de Jiang, avait disparu plusieurs jours fin 2015, interrogé par la CCID. Et ce, quelques semaines après le rachat du Club Me
d

Après cette première question, Daniel LEBOURGEOIS délégué syndical FO et secrétaire du comité de Groupe prend le micro pour FO:

Ø Pourquoi a-t-il précipité l’annonce du 12 Juillet sur la scission de HI / ACCOR alors qu’il avait simplement partagé avec les partenaires sociaux ( FO – CFDT – CFE/CGC – CGT) réunis début Juin 2016 en Comité Groupe, l’idée d’une réflexion pendant l’été pour aider au développement de l’activité HI Propriétaire et Investisseur Hôtelier qui doit améliorer le rendement des Actifs ?

SB répond que la réflexion n’empêche pas la communication et que ce n’est qu’un projet pour la mi 2017 ! Depuis 3 ans le concept HI / HS monté dans l’organisation actuel sans scission est prêt pour son grand envol . . . . ! La Conjoncture Financière actuelle de taux bas et de besoin de placements ‘’ sûrs ‘’ pour les investisseurs institutionnels a accéléré son annonce du 12 Juillet de la création d’une Super Société Managé HI B dans laquelle ACCOR serait un actionnaire minoritaire à 30%. Il souhaite ‘’ Maîtriser’’ avec ces 30% la gouvernance de cette Société. Les autres 70% devraient être divisés par part de 10% maximum avec des pactes d’actionnaires ‘’ long-termiste ‘’ ! La Valorisation actuelle au sein d’ACCOR de HI est de l’ordre de 6 – 7 Mds € pour ces hôtels. Mais pour se développer il FO des partenaires pour construire de nouveaux Hôtels dans des emplacements sécure et rentable à long terme ! De même que pour attirer les clients par rapport à nos concurrents il FO rénover et mettre beaucoup de fond en CAPEX !

Ø Comment sera organisée ce Super Managé HI B ? Structure Monde ? Géographiquement en filiales par rapport à une ‘’ Mère ‘’ au Luxembourg ?

SB sourit et répond que des investisseurs ne veulent pas payer une prime de risques dans leur participation à cette Société ! Ils veulent donc des emplacements à perspectives stables ! Donc cette société sera certainement Européenne et peut-être avec une entité Sud-Américaine. Ce qui permettra de construire comme au Cœur d’Orly des Hôtels en propriété en investissement immobilier à Londres, Berlin, Barcelone, Madrid . . . ! Ce sera une Pure Player HI qui devrait avoir de l’ordre de 1 000 Hôtels en Europe stable et 80 000 Salariés avec 5 Mds de CA.

Ø Comment sera fait le montage financier et surtout l’aspect social pour les salariés ?

SB nous indique que tout va s’organiser dans les prochains mois pour le montage possible. D’ici à fin Septembre pour voir les implications pour les opérationnels actuels, pour fin Novembre un dossier devrait être prêt à présenter aux investisseurs potentiels pour une mise en application pour Fin Juin 2017. Mais ce n’est qu’un projet qui peut se réaliser ou pas !

Le Montage financier passera obligatoirement par ACCOR qui possède les Murs et Fonds de Commerce des Hôtels pour 6 Mds ! (NDLR : supposons comme NOVA, Holding au Luxembourg qui détient Murs et Fond et pour n’avoir que 30 % ACCOR va récupérer 4 Mds / 6 Mds ?) SB précise que tout sera investi sans redistribution aux actionnaires . . . .

Pour l’aspect social, il ne veut en aucun cas avoir une perte en quittant l’appartenance avec ACCOR en terme Social. Pour le moment les détails des changements sont encore flous et se préciseront dans les prochaines semaines. Les salariés de cette nouvelle structure ne seront plus ACCOR mais seront dans un Grand Groupe HI B de plus de 80 000 Salariés Européens

(NDLR Hors Brexit ?) Soit près de la moitié des collaborateurs ACCOR dans le Monde. D’ici là des réunions tables ouvertes avec tous les personnels seront organisées pour avancer en toute transparence. L’ouverture au dialogue avec Sophie STABILE et Cédric DURAND pour aller plus dans les détails est enregistrée.

Ø Pour les Hôtels Filiales, que va-t-il se passer ? Les regroupements juridiques et l’aspect social sont-ils déjà imaginés ?

SB indique que c’est en concertation avec les partenaires sociaux de l’hôtellerie actuelle que seront abordés tous ces points.

Nous laissons donc le micro pour d’autres questions.

Mais c’est morne plaine . . . alors fin de ce ‘’ AccorHôtels Hall Meeting ‘’

Voilà les grandes lignes débroussaillées par nos pertinentes questions . . . FO . . . !

Avec Sébastien BAZIN et Sophie Stabile, nous demandons qu’un Comité Groupe extraordinaire soit envisagé pour fin Septembre afin de partager toutes les incidences de ce projet qui révolutionne le Groupe ACCOR qui devient un Hôtelier sans Hôtels ! Sébastien BAZIN accepte cette proposition et nous en reparlerons en Septembre.

Le Jeu de GO est Chinois ! A tour de rôle chaque joueur place une pierre de leur couleur sur une intersection inoccupée ou passe ! Puis ils retirent les pierres adverses sans liberté mais ne peuvent pas recréer une ancienne position ! A la fin en comptant espaces et frontières l'un pleure quand l'autre avec plus de territoire est vainqueur . . . . !

BONNES VACANCES A TOUTES ET TOUS

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.