Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 19:20
Tables ouvertes Accor ; Avant "l'entreprise libérée" respectons le dialogue social ...

RAPPEL

Depuis le Mardi 26 Juillet 2016, jour où Sébastien BAZIN est venu à Atlantis pour dialoguer avec les équipes du Siège France, nous, Syndicat FO, élus du CE, Secrétaire du Comité Groupe, nous avons attendu que le projet Booster soit approprié par les équipes de Direction afin que la nouvelle Stratégie prennent corps et se diffusent ouvertement dans ses enjeux et ses conséquences sociales notamment au sein de S.M.I., regroupant les activités HI et HS en France.

 

Voici les échanges du 26 Juillet qui ne peuvent tolérer de la Direction une fin de repousser à fin Septembre ou début d’Octobre des explications que tout salarié ou membres des IRP  est en droit d’obtenir.

 

Ø Pourquoi Sébastien BAZIN a-t-il précipité l’annonce du 12 Juillet 2016 sur la scission de HI / ACCOR alors qu’il avait simplement partagé avec les partenaires sociaux ( FO – CFDT – CFE/CGC – CGT) réunis début Juin 2016 en Comité Groupe, l’idée d’une réflexion pendant l’été pour aider au développement de l’activité HI Propriétaire et Investisseur Hôtelier qui doit améliorer le rendement des Actifs ?

 

SB répond que la réflexion n’empêche pas la communication et que ce n’est qu’un projet pour la mi 2017 ! Depuis 3 ans le concept HI / HS monté dans l’organisation actuel sans scission est prêt pour son grand envol . . . . ! La Conjoncture Financière actuelle de taux bas et de besoin de placements ‘’ sûrs ‘’ pour les investisseurs institutionnels a accéléré son annonce du 12 Juillet de la création d’une Super Société Managé HI B dans laquelle ACCOR serait un actionnaire minoritaire à 30%. Il souhaite ‘’ Maîtriser’’ avec ces 30% la gouvernance de cette Société. Les autres 70% devraient être divisés par part de 10% maximum avec des pactes d’actionnaires ‘’ long-termistes ‘’ ! La Valorisation actuelle au sein d’ACCOR de HI est de l’ordre de 6 – 7 Mds € pour ces hôtels. Mais pour se développer il faut des partenaires pour construire de nouveaux Hôtels dans des emplacements sécure et rentable à long terme ! De même que pour attirer les clients par rapport à nos concurrents il FO rénover et mettre beaucoup d’€ en CAPEX !

 

Ø Comment sera organisé ce Super Managé HI B ? Structure Monde ? Géographiquement en filiales par rapport à une ‘’ Mère ‘’ au Luxembourg ?

 

SB sourit et répond que des investisseurs ne veulent pas payer une prime de risques dans leur participation à cette Société ! Ils veulent donc des emplacements à perspectives stables ! Cette société sera certainement Européenne et peut-être avec une entité Sud-Américaine. Ce qui permettra de construire comme au Cœur d’Orly des Hôtels en propriété en investissement immobilier à Londres, Berlin, Barcelone, Madrid . . . ! Ce sera une Pure Player HI qui devrait avoir de l’ordre de 1 000 Hôtels en Europe, stable et 80 000 Salariés avec 5 Mds de CA.

 

Ø Comment sera fait le montage financier et surtout l’aspect social pour les salariés ?

 

SB nous indique que tout va s’organiser dans les prochains mois pour le montage possible. D’ici Septembre, pour voir les implications pour les opérationnels actuels, pour fin Novembre un dossier devrait être prêt à présenter aux investisseurs potentiels pour une mise en application pour Fin Juin 2017. Mais ce n’est qu’un projet qui peut se réaliser ou pas !

Le Montage financier passera obligatoirement par ACCOR qui possède les Murs et Fonds de Commerce des Hôtels pour 6 Mds ! ( NDLR : Supposons comme NOVA, Holding au Luxembourg qui détient Murs et Fond et pour n’avoir que 30 % ACCOR va récupérer 4 Mds / 6 Mds ?) SB précise que tout sera investi sans redistribution aux actionnaires . . . . ! Et pour les salariés ?

 

Avec SB et Sophie STABILE, Daniel LEBOURGEOIS, secrétaire du comité de Groupe le 26 Juillet demande qu’un Comité Groupe Extraordinaire soit envisagé pour fin Septembre afin de partager toutes les incidences de ce projet qui révolutionne le Groupe ACCOR qui devient un Hôtelier sans Hôtel ! Sébastien BAZIN accepte cette proposition et dit que nous en reparlerons en Septembre.

 

Aujourd’hui, la table ouverte organisée par la Direction ne peut se cacher derrière un manque de participants pour repousser le Dialogue Social ! Les élus ne peuvent tolérer cette mascarade d’un projet de longue haleine qui révolutionne les relations sociales du Groupe ACCOR.

 

Chacun doit prendre ses responsabilités, et si c’est au niveau du Comité Groupe que naturellement soient diffusées les conséquences de la Stratégie de Sébastien BAZIN, nous réclamons une réunion extraordinaire du Comité Groupe, avant fin Septembre, afin de défendre les intérêts des salariés encore ACCOR au sein des instances élues dans le cadre des institutions actuelles.

 

Nous restons à votre disposition, pour continuer un dialogue qui pour le moment se dirige vers un droit d’alerte afin de nous faire accompagner par des conseils Juridique et financier appropriés.

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.