Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 17:44
 FO Accor vous informe:  AccorHotels en passe de filialiser son pôle immobilier

Paris (awp/afp) - Les actionnaires du géant hôtelier AccorHotels sont appelés vendredi à se prononcer sur le projet de filialisation interne de la foncière HotelInvest du groupe, dont l'activité sera placée dans AccorInvest en vue d'en céder le contrôle.

A la mi-mai, le conseil d'administration du groupe français a approuvé le projet, initialement annoncé en juillet 2016, et validé la convocation de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires vendredi.

En actant la filialisation d'HotelInvest, qui possèderait la majorité des actifs immobiliers du groupe, cette dernière deviendrait une entité légale distincte, permettant de l'ouvrir aux actionnaires extérieurs à un horizon proche.

HotelInvest exploitera 960 hôtels et emploiera environ 40.000 personnes dans 26 pays, soit une moyenne de 42 salariés par hôtel opéré.

Toutefois, cette assemblée générale est "une formalité car nous n'aurons rien sur le réemploi du cash (les fonds générés, ndlr) et les cessions", regrette un analyste du secteur, sous couvert d'anonymat.

Le leader européen de l'hôtellerie avait en 2013, au moment de l'arrivée du financier Sébastien Bazin à sa tête, séparé ses deux métiers, opérateur hôtelier (HotelServices) et propriétaire investisseur (HotelInvest).

HotelInvest, détenteur de 1.182 hôtels en propriété et en location, se revendique comme le premier investisseur hôtelier en Europe.

L'objectif affiché de cette filialisation voulue depuis longtemps par le PDG est "de doter AccorHotels de moyens financiers renforcés pour accélérer sa croissance".

"Accélérer la transformation stratégique"

"Il s'agit de lever des capitaux pour financer son développement, et accélérer sa transformation stratégique", explique cet analyste.

Aujourd'hui les groupes hôteliers "ne sont pas forcément les meilleurs gestionnaires de parcs immobiliers. Le fait d'avoir de nouveaux actionnaires va donc permettre à AccorInvest d'avoir une vraie capacité de réinvestissement propre et une histoire propre", ajoute-t-il.

Il note toutefois que "par le passé, tous les groupes hôteliers ont prospéré grâce aux investissements immobiliers. Mais aujourd'hui, cet immobilier est secondaire pour eux en raison de l'existence de fonds spécialisés dans l'immobilier hôtelier".

"La tendance stratégique lourde, quand on regarde la fusion Marriott/Starwood, est de se spécialiser davantage sur la puissance des marques, la distribution, le marketing, les programmes de fidélité que sur l'immobilier", selon lui.

A l'annonce de l'opération, le PDG Sébastien Bazin avait souligné qu'il "ne s'agit pas d'une scission, mais d'une cession, qui signifie que l'on ouvre le capital d'une société dont les produits de cession sont au bénéfice de la société concernée et non pas de ses actionnaires".

AccorHotels, leader européen de l'hôtellerie, a annoncé fin avril un chiffre d'affaires divisé par près de trois à 425 millions d'euros au premier trimestre, sous l'effet d'un important changement de périmètre dû à la filialisation annoncée de son pôle immobilier. Mais le groupe s'est dit confiant pour 2017, un chiffre d'affaires solide en Europe et en France permettant de compenser une chute au Brésil liée à la crise économique.

Le groupe AccorHotels totalise plus de 4.100 hôtels, resorts et résidences, mais aussi plus de 3.500 résidences privées de luxe dans le monde entier.

Son portefeuille comprend des enseignes de luxe telles que Raffles, Fairmont, Sofitel Legend, SO Sofitel, Sofitel, onefinestay, MGallery by Sofitel, Pullman et Swissôtel, des marques et boutiques hôtels milieu de gamme comme Novotel, Mercure, Mama Shelter et Adagio, des enseignes économiques telles que ibis, ibis Styles ou ibis budget, ou encore des enseignes régionales comme grand Mercure, The Sebel et hotelF1.

 

afp/rp

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.