Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 14:50
John OZINGA

John OZINGA

Issy-les-Moulineaux, le 30 juin  2017
 
Bonjour à tous,
 
J’ai le plaisir de vous annoncer la naissance de AccorInvest ! En effet, les actionnaires ont approuvé aujourd’hui même la création d’AccorInvest, nouvelle filiale de AccorHotels.
 
Les résultats déjà obtenus nous rendent d’autant plus fiers qu’ils nous permettent d’entreprendre cette nouvelle aventure sereinement. L’Equipe de direction se joint à moi pour vous remercier d’avoir intégré AccorInvest ; nous sommes ravis de vous compter parmi nous ! 
 
Notre stratégie est claire, ancrée sur des fondations solides et nous sommes confiants dans notre capacité à construire cette nouvelle entité, reconnue et attractive, reposant sur nos équipes, nos hôtels et notre lien étroit avec AccorHotels.
 
Faire vivre une expérience passionnante à nos collaborateurs est l’une de nos priorités pour garantir la satisfaction des clients et une performance durable. Vous êtes notre premier atout et nous serons fortement impliqués pour continuer à développer des équipes talentueuses et créer les conditions de votre engagement et de votre développement de carrière.
 
Notre autre atout est notre portefeuille d’hôtels. Nous allons lancer au plus vite des programmes de rénovation ambitieux, accélérer le développement de nouveaux hôtels et consolider notre portefeuille via le rachat d’hôtels, actuellement en location. L’innovation et le développement durable seront au cœur de chacun de nos projets. 
 
Nous allons bénéficier et continuer à capitaliser sur le portefeuille de marques et l’expertise en gestion hôtelière de AccorHotels. C’est pourquoi le contrat de management de long terme sera la clé de notre réussite commune.
 
Toutes ces initiatives créeront de la valeur pour tous les acteurs de AccorInvest et consolideront notre position unique : celle de Leader Européen de l’investissement hôtelier.
Enfin, je souhaiterais profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui travaillent sur ce projet depuis plusieurs mois et qui ont permis sa réalisation, que ce soit chez AccorInvest ou chez AccorHotels.
 
Nous œuvrons actuellement à la prochaine étape du projet Booster et je compte sur chacun d’entre vous pour jouer un rôle décisif dans cette aventure qui ne fait que commencer.
 
Bien à vous,
 
John Ozinga
 

 Source: com interne ACCORHOTELS

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.