Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 07:59
FO Accor vous informe: Accor : AccorHotels empochera 4,4 mds d'euros sur la cession de 55% d'AccorInvest

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe hôtelier AccorHotels (AC.FR) a annoncé mardi soir la cession de 55% de sa filiale AccorInvest, propriétaire de murs d'hôtels, sur la base d'une valeur d'entreprise de 6,25 milliards d'euros à un groupe d'investisseurs composé des fonds souverains saoudiens et singapouriens, des investisseurs institutionnels Crédit Agricole Assurances, Colony NorthStar et Amundi, et d'autres investisseurs. Ces investisseurs ont pris des engagements fermes en vue de conclure l'opération, qui devrait être finalisée dans le courant du deuxième trimestre, a indiqué l'hôtelier dans un communiqué. Cette cession se traduira par un apport de liquidités brut de 4,4 milliards d'euros pour le groupe, ce montant incluant le prix versé et la réduction correspondante de la dette.

Accor utilisera cette manne pour des acquisitions ciblées à l'échelon régional et envisage de redistribuer jusqu'à 1,35 milliard d'euros à ses actionnaires par le biais d'un programme de rachats d'actions sur les 24 prochains mois, tout en conservant son statut d'emprunteur "investment grade" et sa flexibilité financière.

"L'entrée de ces nouveaux investisseurs et la déconsolidation d'AccorInvest vont permettre à AccorHotels de disposer de marges de manoeuvre importantes pour poursuivre sa stratégie offensive de croissance et d'innovation et créer de la valeur pour ses actionnaires. De son côté, AccorInvest va bénéficier du soutien de nouveaux actionnaires puissants et d'une structure financière renforcée pour dérouler sa feuille de route et poursuivre une consolidation dynamique de son portefeuille d'actifs", a fait valoir Sébastien Bazin, président-directeur général d'AccorHotels.

Les hôtels détenus par AccorInvest resteront opérés par AccorHotels selon des contrats de très longue durée, soit 50 ans (incluant une option de renouvellement de 15 ans) pour les hôtels de luxe et haut de gamme, et 30 ans en moyenne (incluant une option de renouvellement de 10 ans) pour les hôtels des segments milieu de gamme et économique.

A l'été 2016, le groupe avait amorcé la filialisation de ses activités immobilières afin d'en céder le contrôle à des investisseurs de façon à dégager les moyens financiers nécessaires à une nouvelle accélération de sa croissance. Le périmètre d'AccorInvest comprend 960 hôtels en propriété et location, ce qui représente plus de 130.000 chambres.

AccorHotels a convenu de limiter à 30% ses droits de vote d'AccorInvest, quelle que soit sa participation au capital. L'accord permet au groupe dirigé par Sébastien Bazin de réduire sa participation à l'avenir, sous réserve de conserver un minimum de 30% d'AccorInvest pendant les cinq prochaines années.

-Guillaume Bayre, Agefi-Dow Jones ; 01 41 27 47 93 ; gbayre@agefi.fr ; ed : ECH

COMMUNIQUES FINANCIERS D'ACCOR:  http://www.accor.com/fr/finance.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.