Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 21:56

iAccorAcad.jpg«L'Académie Accor » innove avec un e-learning Diversité et non-discrimination en  collaboration avec le FAFIH.
En créant sa propre université de services en 1985, Accor devenait la première entreprise de
services en Europe à intégrer son propre centre de formation. 25 ans plus tard l'Académie Accor a développé localement son enseignement à travers un catalogue de 120 formations différentes,
135000 stagiaires par an dans le monde, grâce aux 16 Académies dans le monde à Auckland,
Bangkok, Bruxelles, Budapest, Carrollton, Casablanca, Dubaï, Evry, Londres, Madrid, Milan, Munich, Québec, Sao Paulo, Schiphol, Sydney. Chaque Académie propose des formations spécifiques assorties de méthodes d'apprentissage différentes adaptées en fonction des besoins des hôtels, des spécificités locales du pays. Cinq autres Académies ouvriront d'ici 2015.
L'ambition de l'Académie est d'accompagner la croissance du Groupe par des actions de formation cimentant la culture de l'entreprise et développant les compétences des collaborateurs.
Laurence Caron, Directrice de l'Académie Accor précise :
 « l'Académie Accor représente une force pour le Groupe et un avantage pour tous les hôteliers Accor qui peuvent ainsi profiter d'exemples exclusivement hôteliers, de formations spécifiques à la marque de leur hôtel tout en échangeant les meilleures pratiques avec d'autres personnes d'autres hôtels de différentes marques».

Un outil et un thème innovant : la formation e-learning « Diversité et non-discrimination » conçue
en collaboration avec le FAFIH (Fond d'Assurance Formation de l'Industrie Hôtelière)
Près de 2000 directeurs adjoints et chefs de service d'hôtels Accor en France seront ainsi formés en 2011 à la diversité et la non-discrimination à travers des simulations de situations concrètes, des saynètes Cette formation conçue par Accor et financée par le FAFIH pourra être utilisée par l'ensemble des entreprises du secteur Hôtellerie Restauration en France adhérant au FAFIH.
L'Académie offre une réponse innovante avec la conception de « serious game » suivant le format de jeux vidéo permettant de se former de façon ludique. Ainsi les e-learning « Diversité et non discrimination », « Développement durable », « Restauration individuelle Novotel » proposent un entrainement en situation au coeur d'un hôtel virtuel et offrent des comptes-rendus interactifs à chaque session.
Le réseau mondial et décentralisé de l'Académie Accor, le contenu moderne et original de son catalogue de formations adaptées par métier constituent des atouts essentiels pour la fidélisation de ses collaborateurs.

Franchise hôtellerie. Rédigé le 17 Janvier 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.