Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 11:52

 

HCR-CONF-PRESS.jpg

Un accord collectif conclu le 6 octobre en commission mixte paritaire par 9 organisations, les 5 patronales (Umih, CPIH, Synhorcat, GNC, Synhorcat) et 4 de salariés (CFDT, CFTC, CGT, FO). La CFDT a signé le 7.

En photo, le 7 octobre, les représentants de six organisations signataires. De gauche à droite : Jacques Barré (GNC), Gérard Guy (CPIH), Didier Chenet (Synhorcat), Denis Raguet (FO), Roland Héguy (Umih) et Stéphane Fustec (CGT)

C’était l’un des engagements des partenaires sociaux des HCR en contrepartie de la baisse de la TVA. Mercredi 6 octobre, les organisations patronales et les syndicats de salariés ont dévoilé le futur régime complémentaire de santé obligatoire issu de l’accord historique du 15 décembre 2009. Une première dans la branche et une avancée sociale importante dont vont bénéficier à partir de début 2011 plus de 500 000 salariés.

 

Votre future mutuelle santé De bons niveaux de remboursements, notamment sur les frais dentaires. Ecouter le témoignage de partenaires sociaux signataires de l’accord collectif qui établit le régime complémentaire de frais de santé dans les HCR. C’était l’un des engagements des partenaires sociaux des HCR en contrepartie de la baisse de la TVA. Mercredi 6 octobre, les organisations patronales et les syndicats de salariés ont dévoilé le futur régime complémentaire de santé obligatoire issu de l’accord historique du 15 décembre 2009. Une première dans la branche et une avancée sociale importante dont vont bénéficier à partir de début 2011 plus de 500 000 salariés. Ecouter l'article Un accord collectif conclu le 6 octobre en commission mixte paritaire par 9 organisations, les 5 patronales (Umih, CPIH, Synhorcat, GNC, Synhorcat) et 4 de salariés (CFDT, CFTC, CGT, FO). La CFDT a signé le 7. En photo, le 7 octobre, les représentants de six organisations signataires. De gauche à droite : Jacques Barré (GNC), Gérard Guy (CPIH), Didier Chenet (Synhorcat), Denis Raguet (FO), Roland Héguy (Umih) et Stéphane Fustec (CGT)

 --------------------------------------------------------------------------------

Ce qu’il faut savoir sur le régime complémentaire santé HCR Les bénéficiaires l’ensemble des salariés, cadres et non cadres, liés par un contrat de travail de toute nature (notamment les apprentis et les salariés embauchés sous contrat de formation en alternance) ayant au moins un mois civil entier d’emploi dans une même entreprise Les entreprises soumises le régime est obligatoire pour toutes les entreprises relevant de la convention collective nationale des Hôtels Cafés Restaurants les entreprises ayant instauré un régime de frais de santé obligatoire avant le 1er juillet 2010 devront, selon les cas, soit adapter leurs prestations à un niveau supérieur ou égal à celles du régime conventionnel de branche, soit adhérer au régime conventionnel de branche Les assureurs une coassurance conclue avec trois institutions de prévoyance •URRPIMMEC (groupe Malakoff Médéric) •IPGM (groupe Mornay) •Audiens-Prévoyance Le mode de gestion gestion déléguée auprès d’un tiers indépendant des assureurs •société choisie : GPS (Gestion Préparation Service) Le montant de la cotisation montant mensuel : 32 € (22,90 € pour le régime local d’Alsace Moselle) fixé pour 3 ans à prélèvements obligatoires et législation inchangés La portabilité des garanties pour les salariés dont le contrat de travail est rompu ou prend fin (CDD notamment, saisonniers) durée maximale de maintien : 9 mois Les garanties elles couvrent l’ensemble des actes et frais pris en charge par le régime de base de la sécurité sociale •hospitalisation médicale ou chirurgicale, médecine courante (consultation, visite, analyses, radiologie, ...), frais pharmaceutiques, dentaires, d’optique, cure thermale, maternité, ...) HR-infos publiera prochainement le tableau complet des garanties avec leurs montants et leurs plafonds L’entrée en vigueur du régime le premier jour du mois suivant la publication de l’arrêté d’extension de l’accord au Journal officiel et au plus tôt le 1er janvier 2011. (Source : accord collectif de mise en place d’un régime professionnel de frais de santé dans la branche des hôtels, cafés, restaurants)

 

 

Reportage AUDIO sur le site d'HR Actualités

 cliquez sur ce lien

 --------------------------------------------------------------------------------

Reportage : Mélanie Antoine Photo d’ouverture : ©Michel Gaillard/REA

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.