Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 22:56

IMG_0909.JPGDe gauche à droite Christine Jequier (Avignon Sud) Gilles d'Arondel (Pullman Bercy)

Josselyne Corentin (Novotel Orgeval) Jean Marc Chouet (Novotel St Quentin) et Eric Merriaux (Mercure Orly) 

Ce Mardi 15 Juin 2010 de nombreux  représentants FO du Groupe ACCOR ont répondus présents à l'appel de Jean Claude Mailly,  secrétaire confédéral   en battant   le pavé Parisien de la place de la République à la  Place de la Nation avec des dizaines de milliers d'autres militants, arrivés par cars ou trains spécialement affrétés, à la veille de la présentation des principaux   points de la réforme par le gouvernement.

IMG_0930.JPG

Représentants du Syndicat FO Accor  

Entre 23 000 et 70 000 manifestants étaient présents selon la Police ou le syndicat. Quelque  soit les chiffres le parcours était rouge et blanc de monde.

IMG_0957.JPGReprésentants du Syndicat FO Accor  

 Lors de ce grand rassemblement, Jean Claude Mailly a prôné "une action commune, avec ceux qui revendiquent clairement un retrait du plan Gouvernemental" en rajoutant "nous disons non a tout report au-delà de 60 ans des droits à la retraite, non à tout nouvel allongement de la durée de cotisation, non à une remise en cause du Code des pensions Civiles et militaires".En revanche on est "d'accord pour une augmentation de la CSG, a condition que celle-ci pése plus lourdement sur les revenus du capital et des produits financiers" et nous réclamons une taxation accrue des stock options, une remise en cause des niches fiscales et de la Loi Tepa".

IMG 1016

   Denis  RAGUET Secrétaire Fédéral, Pierre BANCEL,Secrétaire HCR du Rhône et Raphael NEDZENSKI,Secrétaire de la FGTA FO 

"Les retraites c'est la mêre des revendications car le Gouvernement en a fait la mère des contre-réformes "à affirmé Jean Claude Mailly et de rajouter "nous avons mobilisé au delà de nos rangs contre "un projet injuste et inacceptable, dangereux et inefficace socialement".

IMG_0826.JPG

 Carlos Condessa (Novotel Tours) et Karim Belhadri (Pullman Roissy) 

Cette journée de mobilisation à permis de donner de la voix en martelant que 40 ans c'est déjà trop  à l'heure où on négocie en masse le départ des seniors dans les entreprises.

IMG_0840.JPG

 Gilles d'ARONDEL et  karim BELHADRI

Fo vient de démontrer sa force, même si à l'avenir l'union sera de mise pour peser plus lourd mais il faut bien l'admettre "C'est au Gouvernement de comprendre qu'il est tant qu'il prenne sa retraite" !

IMG_1008.jpg

 Fo Accor "Les Lyonnais"

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.