Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 00:10

 

Ce que nous allons signer

comme accord de NAO 2010

pour les salariés de la société SAS SOLUX

 


AUGMENTATIONS DE SALAIRES

Bénéficiaires :

Les salariés SAS SOLUX présents au 1er mars 2010 payés au fixe et ayant au moins 6 mois d’ancienneté dans le groupe ACCOR à la date du 1er Janvier 2010 (entrés avant le 1er Juillet 2009).


Les salariés rémunérés au SMIC bénéficieront des le 1er Mars 2010 des 1% de rémunération supplémentaire suite à la revalorisation de la grille salariale.


Statut Employé : + 1,2 %

Répartis comme suit : + 1% rétroactif au 1er janvier 2010

                       + 0,2% au 1er Mars 2010

(Pour les salariés non impactés par la nouvelle grille salariale)

                                                                                                                                                                                                                                                     
Statut Agent de Maîtrise/Cadre:+ 1,8%

(à hauteur de 2885 € Plafond de la sécurité sociale)

       Répartis comme suit : + 1,5% rétroactif au 1er janvier 2010

                              + 0,3% au 1er Juillet 2010

 

PARTICIPATION AUX FRAIS PROFESSIONNELS

Les partenaires sociaux font état des exigences liées aux consignes « être un ambassadeur Sofitel » dans le réseau SoLux et constatent la volonté des collaborateurs de porter les valeurs du luxe propres à Sofitel aussi bien dans leur tenue de travail que dans leur attitude.

 

Toutefois, ils soulignent que l’engagement des collaborateurs consistant à s’assurer en permanence du respect de leur apparence aux valeurs de la marque engendrent des frais professionnels réellement engagés qu’il serait inéquitable de laisser supporter à l’entière charge des salariés.

 

La direction entend qu’il puisse être possible que les sujétions découlant de certaines consignes données en termes de maquillage ou d’entretien régulier des coupes de cheveux et des chaussures, induisent éventuellement des dépenses excédant celles de la vie courante.

 

Toutefois, afin d’estimer  la nature de ces dépenses et leur part excédant celles de la vie courante, il est convenu de créer une commission dédiée à cet effet.

 

Cette commission, présidée par un représentant de la direction, sera composée d’un représentant de chaque organisation syndicale signataire de l’accord et d’un nombre équivalent de chefs de service.

Elle devra rendre ses travaux avant le 30 juin 2010 afin que la direction puisse définir le cas échéant le montant de la participation de l’entreprise au dédommagement des frais professionnels liés à la promotion de l’image de l’entreprise au cours du 2ème semestre 2010.

 

ETUDE SUR LA SUPRESSION DES COUPURES

Il est rappelé les engagements pris lors des négociations annuelles obligatoires de 2009 consistant à poursuivre le travail initié destiné à trouver des pistes de réflexion axées sur un décloisonnement des fonctions qui seraient financièrement viables et permettraient de réduire significativement les horaires en coupure du personnel confronté à cette organisation du travail. Dans ce sens, il est indiqué qu’une organisation test sera mise en place au cours de l’année 2010 sur le Sofitel Strasbourg.A son terme, un bilan sera présenté aux partenaires sociaux afin d’envisager un éventuel déploiement sur les autres établissements concernés par ce mode d’organisation du travail dès lors que la solution retenue ne mettrait pas en péril l’équilibre financier des hôtels dans un contexte concurrentiel agressif qui a également recours à la coupure.

 

JOURS REMUNERES POUR ENFANTS HOSPITALISES

il est attribué pour une durée indéterminée.une journée supplémentaire portant le droit au nombre de journées d’absence rémunérée à deux jours en cas d’hospitalisation en France métropolitaine d’un enfant à charge de 14 ans et moins pour chaque collaborateur de plus d’un an d’ancienneté (sous réserve de la remise d’un certificat d’hospitalisation de l’enfant dans les 48h suivant l’hospitalisation).

 


PHILIPPE BAZIN M

Philippe BAZIN
Délégué Syndical Central
SAS SOLUX

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.