Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 09:58

3-DSC-GD-KB-CC.jpg

Gilles d'Arondel, secrétaire FO Accor, Karim BELHADRI et Carlos CONDESSA, Délégués Centraux NMP

Le 3 Mai 2011, les partenaires sociaux se sont retrouvés avec la Direction de la société NMP (Novotel, Mercure, Pullman) au Novotel Paris Tour Eiffel pour renégocier l’accord Triennal (2011-2012-2013) d’intéressement collectif. Après une après midi d’intenses échanges un projet d’intéressement collectif a été proposé à la signature, notre Organisation dors et déjà a annoncée qu’elle sera signataire du projet d’accord.

Voici dans les grandes lignes ce qui a été proposé :

Le critère économique :

Il a été convenu de fixer l’intéressement en fonction de l’amélioration du GOI (Gross Operating incom) ce qui correspond au résultat impliquant les charges variables sur lesquelles les efforts de gestion des salariés peuvent avoir une incidence et en l’espèce une amélioration de résultat  par rapport à l’année précédente.

 

La prime potentielle versée au titre de l’intéressement collectif lié au niveau de l’hôtel est fixée à 1300€ et au niveau de la marque à 700€ pour un salarié présent toute l’année et dont l’horaire contrat est égal à la durée du travail collective prévue conventionnellement.

La répartition des produits de l’intéressement étant appréhendée avec un souci égalitaire en vue de développer un esprit d’équipe, elle ne tiendra pas compte du statut ou de la rémunération.

Au total le potentiel maximum pouvant être versé pour un salarié sera de 2000 € sur une année.

 

Le challenge :

 

Il a été convenu de fixer l’intéressement en fonction de la progression du GOI N réalisé par rapport au GOI N-1 

 

Les modalités de calcul de l’intéressement 

 

Par hôtel:

La masse à répartir est déterminée en fonction du pourcentage de progression du GOI

Ainsi, selon le taux de progression du GOI de l’unité, la masse à répartir sera de :

 

Taux de progression du GOI N par rapport N-1 compris entre :

 

Montant attribué ou masse à répartir

2.5% et 2,99% 150€ (collaborateur ayant un horaire contrat égal à la durée collective et présent toute l’année)

3% et 4.99% 15% du dépassement du GOI à répartir

5% et plus 20% du dépassement du GOI à répartir

dans la limite de 1300€

 

Par Marques:

Selon le taux de progression du GOI de la Marque, la masse à répartir sera de :

 

Taux de progression du GOI N par rapport N-1 compris entre :

 

Montant attribué ou masse à répartir

2.5% et 2,99% 150€ (collaborateur ayant un horaire contrat égal à la durée collective et présent toute l’année)

3% et 4.99% 15% du dépassement du GOI à répartir

5% et plus 20% du dépassement du GOI à répartir

dans la limite de 700€

 

Les Bénéficiaires:

Tous les salariés de la Société remplissant les conditions requises ci-dessous doivent pouvoir prétendre au paiement de l’intéressement collectif, dans le cas où les calculs donneraient lieu à un versement.

Toutefois, une durée minimum de 3 mois d’ancienneté dans le Groupe ACCOR sera exigée et ce, quel que soit le temps de présence à la clôture de l’exercice considéré.

Cette ancienneté correspond à l’appartenance au Groupe ACCOR et englobe donc les périodes de suspension du contrat de travail que la Loi assimile à du travail effectif pour le calcul de l’ancienneté.

L’ensemble du personnel, lié à l’entreprise par contrat de travail pendant tout ou partie de l’exercice, ayant atteint 3 mois d’ancienneté dans l’entreprise, bénéficiera de l’intéressement même s’il n’appartient plus à l’effectif de l’entreprise à la date de la clôture de l’exercice.

L’ancienneté peut résulter de un ou plusieurs contrats qu’ils soient à durée déterminée ou indéterminée, et avoir été, pour partie acquise au cours de l’exercice précédent. Pour le calcul de l’ancienneté sont pris en compte tous les contrats exécutés au cours de la période de calcul et des douze mois qui la précèdent.

Exemple : Un salarié sous contrat du 01/01/010 au 29/02/10 puis sous contrat du 01/03/11 au 31/03/11 aura acquis l’ancienneté de 3 mois requise. Cependant le prorata de son intéressement ne portera que sur sa période de présence durant l’exercice concerné soit un mois.

L’intéressement est dû à tout salarié quittant la Société, quelle qu’en soit la cause, dès lors qu’il remplit les conditions d’ancienneté fixées ci-dessus. En cas de dispense de préavis à l’initiative de la Société, la durée du préavis non effectué mais payé est incluse dans l’ancienneté.

Les salariés sous contrat à durée déterminée bénéficient de l’intéressement, comme tout autre salarié, dès lors que les conditions prévues par l’Accord sont remplies.

Les salariés à temps partiel bénéficient également de l’intéressement pour l’ouverture des droits (ancienneté dans le Groupe ACCOR).

En ce qui concerne le Personnel effectuant des vacations journalières par intermittence (les "extras"), l'ancienneté requise est de 90 vacations.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.