Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 19:40

accor-377482

Accor s'engage à accueillir 3500 jeunes en stages chaque année.

Le géant mondial de l'hôtellerie-restauration s'engage avec l'Education nationale pour rendre attractifs ses métiers, attirer des jeunes et mieux former ses collaborateurs.

 

Quand les entreprises viennent en aide à l'Education nationale pour mieux épauler les jeunes dans leur future orientation scolaire et professionnelle. C'est le sens du partenariat que signe ce mercredi le géant mondial de l'hôtellerie-restauration Accor avec le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel.«Le groupe est engagé depuis 1993 avec le ministère de l'Education nationale puisqu'il a été la première entreprise française à signer le premier plan emploi. Mais aujourd'hui il s'agit d'un partenariat d'une grande envergure avec un plan d'action et des engagements chiffrés sur cinq ans», explique Christophe Alaux, directeur général d'Accor en France.Souvent mis en avant pour sa capacité à mettre le pied à l'étrier à des jeunes peu ou pas qualifiés, via des parcours complets de formation et de tutorats, Accor articule son engagement autour de trois axes principaux: promouvoir l'attractivité des métiers de l'hôtellerie-restauration (il en développe plus d'une centaine à travers ses sept marques) auprès des jeunes collégiens et lycéens, renforcer l'employabilité de ses collaborateurs et accroître l'efficacité de la formation professionnelle des enseignants du secteur.Chacun de ces axes s'accompagne d'objectifs chiffrés. Accor s'engage ainsi à accueillir 3500 jeunes en stages chaque année. Le groupe invitera aussi chaque année trente classes de collège et lycée à passer une journée dans un hôtel, alors que des demi-journées individuelles dans les hôtels seront proposées aux collégiens de 4ème et 3ème pour aider à leur orientation. «Une mesure à destination de jeunes franciliens non qualifiés et en difficulté d'insertion professionnelle prévoit qu'Accor organise une semaine d'immersion dans un hôtel en France suivie d'un séjour de 13 semaines en Grande-Bretagne incluant 4 semaines de préparation linguistique et 9 semaines de stage en hôtellerie», rappelle Antoine Recher, le nouveau DRH du groupe, en soulignant que «le groupe peut donner leur chance aux publics en grande difficulté scolaire».

Former les professeurs

Côté formation des enseignants des métiers de l'hôtellerie-restauration, Accor compte prendre plusieurs initiatives. Car il est vrai que l'innovation est un peu le parent pauvre des enseignements actuels. «Nous allons offrir deux journées de formation sur le revenue management et la distribution à l'Académie Accor, pour 30 professeurs chaque année afin de les former aux nouveaux métiers de l'hôtellerie», explique Christophe Alaux. Le groupe compte aussi mettre à disposition des équipes éducatives du matériel et des outils d'enseignement (logiciels e-learning notamment). Des professeurs de classes de 3ème seront en outre accueillis en immersion complète pour une durée de 4 jours afin de découvrir les métiers de l'hôtellerie et recevoir des éclairages sur les profils et les compétences recherchées dans le secteur.Quant au dernier volet de l'accord, celui de l'employabilité des collaborateurs du groupe, il va se caractériser par la montée en puissance de la VAE (validation des acquis de l'expérience), puisqu'Accor s'engage à accompagner chaque année 100 collaborateurs dans cette démarche. Chaque marque du groupe choisira une fonction particulière: Novotel a par exemple décidé d'aider ses chefs de service hébergement et restaurant à la VAE pour l'obtention d'un BTS hébergement et arts de la table. Pullman pourrait s'engager sur les métiers de gouvernante et de femmes de chambre tandis qu'Ibis regarde la filière technique maintenance. En 2011, Etap Hôtel-Hôtel F1 a renouvelé son dispositif VAE pour un groupe de neuf Directeurs, qui ont obtenu le programme Bachelor de Rouen Business School.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.