Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 11:17

  Accor s’allie à un poids lourd chinois                        

L’accord de partenariat a été signé lundi 15 décembre au ministère français des Affaires étrangères à Paris, en présence de Laurent Fabius. Sur la photo, le patron du Quai d’Orsay avec le PDG de groupe chinois d'hôtels Huazhu, Ji Qi, et son homologue d’Accor, Sébastien Bazin

Les groupes français hôteliers ou de tourisme, à l'instar de Accor, Louvre Hotels, Club Med ou encore Pierre & Vacances multiplient les alliances avec leurs homologues chinois, seule manière de se développer et s'imposer sur ce gigantesque marché du tourisme mondial. «Dans le segment économique, dans l'hôtellerie, les acteurs chinois ont pris une position très dominante, si vous voulez exister, c'est de plus en plus difficile, les marges sont de plus en plus réduites», constate Sébastien Bazin, PDG d'Accor, 6ème opérateur mondial du secteur. En effet, le groupe présent au Maroc vient d’annoncer un accord «stratégique» avec le chinois Huazhu, pour un partenariat commercial et capitalistique permettant au groupe français de monter en puissance en Chine.
Selon les termes du partenariat, les marques économiques et milieu de gamme d’Accor seront  intégrées à Huazhu. Ce dernier sera en effet chargé du développement des Ibis, Ibis Styles, Novotel et Mercure, ainsi que de la marque haut de gamme Grand Mercure. Pour ces marques, Accor se suffira au rôle de franchiseur. Toutefois, Le numéro un français de l’hôtellerie continuera d’exploiter et de développer ses autres marques de luxe et haut de gamme. Il s’agit de Sofitel, Pullman, M
Gallery et The Sebel. De plus, Accor prendra une participation de 10  % dans le groupe chinois et disposera d’un siège à son conseil d’administration, tandis que Huazhu deviendra actionnaire à 10  % du pôle luxe et haut de gamme en Chine du groupe français.
Huazhu est un allié de poids lourd. Coté au Nasdaq, il est le 13ème groupe hôtelier mondial, avec 1.849 hôtels, soit 197.672 chambres dans 280 villes en Chine. Il prévoit d'ouvrir 350 à 400 nouveaux hôtels sous les marques Accor au cours des cinq prochaines années.
Le choix stratégique d’Accor se justifie du fait que selon les analystes, à horizon 3 ans, la Chine totalisera autant de nuitées que les Etats-Unis, leader mondial aujourd'hui.
Il ne s’agit évidemment pas d’une première introduction de la marque dans le pays puisque Accord y est déjà présent avec 144 hôtels à travers huit marques. Mais l’objectif est de profiter de l’expertise de son nouvel allié local et de ses relations privilégiées avec les principaux partenaires et investisseurs de la région. En effet, pour se positionner sur un marché aussi compliqué que la Chine, les analystes sont unanimes : s’allier à un opérateur local est indispensable.
Avec la même volonté de s'implanter dans l'empire du Milieu, le Club Med s'était associé au partenaire local Fosun dès 2010. De son côté, le groupe Pierre & Vacances a annoncé récemment avoir signé une lettre d'intention avec le promoteur immobilier chinois Beijing Capital Land, en vue d'établir un partenariat de long terme.
M.L

- See more at: http://www.leconomiste.com/article/963564-accor-s-allie-un-poids-lourd-chinois#sthash.Ni9q7O6e.dpuf

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.