Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 13:56

accor-377482Après avoir multiplié par deux le nombre de Revenue Managers en trois ans et pour répondre à des besoins en revenue management croissants dans ses hôtels, Accor déploie une politique de formation et de pré-recrutement dans cette filière d’avenir, avec deux écoles hôtelières internationales

(drinks media wire) - Le 21 décembre 2011, le groupe Accor a signé, en présence de Yann Caillère, Directeur Général Délégué de Accor, et d’Evelyne Chabrot, Directeur Ressources Humaines Opérations Accor, une convention de partenariat avec l’Institut Paul Bocuse et l’IAE Savoie Mont-Blanc représentés respectivement par Hervé Fleury et Thierry Rolando.

« La filière Revenue Management occupe une fonction centrale dans l’optimisation du chiffre d’affaires de nos hôtels, nous permettant un pilotage précis et quotidien de nos tarifs et taux d’occupation. L’efficacité de cette méthode de gestion nous a très vite convaincus de la nécessité d’intégrer cette nouvelle compétence au sein du Groupe » explique Yann Caillère, Directeur Général Délégué de Accor.

En 2008, Accor comptait 275 Revenue Managers, ils sont aujourd’hui 550 et ce sont chaque mois, entre 30 et 40 postes qui sont à pourvoir dans cette filière au sein de Groupe dans le monde. « Pour accompagner notre développement, il nous faut donc promouvoir cette filière et déployer une politique de formation et de pré-recrutement active. Grâce à ce partenariat avec deux écoles prestigieuses, de futurs Revenue Managers hautement qualifiés seront prêts à bâtir l’hôtellerie de demain…», conclut-il.

Cette signature pérennise un engagement pris par le Groupe depuis plusieurs années pour faire grandir la filière Revenue Management. Evelyne Chabrot, Directeur Ressources Humaines Opérations Accor rappelle que « depuis 2007, le Groupe a mis en place une filière en ressources humaines dédiée aux Revenue Managers en poste, ainsi qu’un programme de formations spécialisées intitulé le « RM PASS » avec le soutien des 17 Académies Accor présentes dans le monde. Cette structure a pour vocation d’aider au recrutement, de former et certifier les Revenue Managers, et d'accompagner le développement de leur carrière à l’international ».

Pour l’IAE Savoie Mont-Blanc et l’Institut Paul Bocuse, l’objectif est d’intégrer l’évolution des exigences du marché et de répondre précisément aux attentes de la profession. Accor s’engage ainsi à apporter sa contribution sur les contenus pédagogiques au programme du Master « International Hospitality Revenue Management (M.Sc.)» » de l’IAE Savoie Mont-Blanc et du Master « Management International de l’Hôtellerie et de la Restauration » de l’Institut Paul Bocuse. Par ailleurs, le Groupe interviendra régulièrement auprès des étudiants pour leur présenter les métiers du Revenue Management et les perspectives d’embauche. Accor dispensera des formations d’une journée et organisera régulièrement des entretiens de motivation et de tests de compétences sur site.

« L’expertise opérationnelle de Accor et la diversité de ses métiers nous permettent de délivrer un enseignement extrêmement professionnalisant et de renforcer l’attractivité de nos formations à l’international », précise Thierry Rolando, Directeur de l’IAE Savoie Mont-Blanc. « Devenir un partenaire actif et privilégié de la politique de recrutement du Groupe nous permet d’assurer à nos étudiants de réelles perspectives d’emploi », conclut Hervé Fleury, Directeur Général de l’Institut Paul Bocuse.

A propos de l’Institut Paul Bocuse :
L’Institut Paul Bocuse forme aux métiers de l’Hôtellerie, de la Restauration et des Arts Culinaires, de niveaux Licence et Master, en partenariat avec l’IAE Lyon et l’Université finlandaisHaaga Helia. Intégrant tradition, modernité, innovation et recherche, il transmet les savoir-faire techniques et managériaux pour préparer ses étudiants à accéder aux postes clés de la profession au niveau international et répondre aux besoins actuels et futurs de la société. Il accueille actuellement 420 étudiants de près de 40 nationalités différentes et leur enseigne des valeurs qui les accompagneront toute leur vie.
Dans le cadre de son Centre de Recherche, l’Institut Paul Bocuse accueille aussi des doctorants pour étudier les pratiques, les comportements et les valeurs de ces métiers.

L’Institut Paul Bocuse propose également des cours de cuisine aux amateurs passionnés, des actions de formation et de conseil sur mesure, dédiées aux professionnels et aux établissements d’enseignement supérieur du secteur et des métiers de l’accueil, en France et à l’international. Classement SMBG 2011 :
- pour la troisième année consécutive, le Bachelor’s Degree co-délivré par l’Institut Paul Bocuse et l’IAE Lyon, est reconnu premier de sa catégorie (tourisme et hôtellerie). Dans le même temps, l’équipe enseignante a remporté la première place des Trophées de la Pédagogie 2011, toutes catégories confondues.
- Le programme master en Management International de l’hôtellerie et de la Restauration (M.Sc.) a été classé quatrième en 2011 après avoir occupé la cinquième place en 2009 et 2010

A propos de l’IAE Savoie Mont-Blanc :
Dans le domaine des formations en management, l'Université de Savoie travaille depuis plus de 25 ans à son positionnement sur les scènes nationale et internationale. Son Institut d'Administration des Entreprises, l'IAE Savoie Mont-Blanc, est maintenant installé sur le marché des Ecoles de Commerce et de Gestion et permet à ses diplômé(e)s de bénéficier de la reconnaissance qu'ils méritent auprès des employeurs. L'Université de Savoie est devenue un établissement incontournable en matière de recherche et d'enseignement supérieur aux niveaux régional, national et international tout en conservant les attributs qui font son identité sa réactivité et son dynamisme. L'IAE Savoie Mont-Blanc est un élément clé de cette politique.

Contacts Presse Accor
Charlotte Thouvard Directrice de la Communication EMOA
et Relations Médias Monde E : charlotte.thouvard@accor.com
Delphine Dumonceau T : + 33 1 45 38 84 95 E : delphine.dumonceau@accor.com

Institut Paul Bocuse
IAE Savoie Mont-Blanc
Géraldine Derycke E : geraldine.derycke@institutpaulbocuse.com
Carole Buret
E : carole.buret@univ-savoie.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.