Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:50

hennequin-lynch largeDans un communiqué publié ce matin, le groupe Accor se félicite des résultats du premier semestre 2011, avec un chiffre d'affaires en hausse de 5,8% à périmètre constant:

 

 

 

Très bonnes performances d'un Groupe 100% hôtelier au 1er semestre 2011


· Solide progression du chiffre d'affaires : +5,8% à pcc1 à 2 973 m€

· Forte hausse du Résultat d'exploitation : +44% à pcc1 à 199 m€

· Nette amélioration de la marge brute d'exploitation : +1,1 pt à 30,2%


· Situation financière solide : MBA d'exploitation courante / dette nette retraitée à 23,1%

· Développement : objectif annuel confirmé à 30 000 chambres

· Poursuite du programme d'« Asset Management » avec la cession de 65 murs d'hôtels sur le semestre



Le 1er semestre 2011 a été marqué par :

· La poursuite d'une croissance élevée tirée par la hausse continue des taux d'occupation et la reprise progressive des prix moyens

· La consolidation du modèle économique et une solide performance opérationnelle avec un très bon taux de transformation à 51,5% (hors impact Egypte et Côte d'Ivoire)

· Une amélioration de la marge brute d'exploitation : +1,1pt à pcc1 à 30,2%

· La poursuite du programme de cessions : plus de 7 400 chambres refinancées pour un impact de 191 m€ sur la dette nette retraitée

· Un développement dynamique avec l'ouverture de près de 13 700 chambres (78% en contrats de franchise et de gestion) pour l'objectif d'ouverture annuel de 30 000 chambres.

· Une dette nette à 559 m€, en diminution de 171 millions d'euros sur le semestre

1 Pcc : à périmètre et change constants

2 Marge brute d'exploitation courante retraitée / dette nette retraitée de l'actualisation à 8% des flux futurs des engagements de loyers fixes (méthode Standard and Poor's)


Résultats semestriels

(1) Comparable = à périmètre et change constants

(2) Le résultat brut d'exploitation comprend les revenus et charges d'exploitation (avant loyers, amortissements et provisions, résultat financier et impôts).

Le chiffre d'affaires réalisé par le Groupe au premier semestre 2011 s'établit à 2 973 millions d'euros, en hausse de +4,4% par rapport au premier semestre 2010, et de +5,8% à périmètre et change constants.

Dynamisé par une activité soutenue dans les principaux marchés européens et les pays émergents, Accor a enregistré de solides performances de son chiffre d'affaires au premier semestre 2011, avec une accélération au 2ème trimestre. Les taux d'occupation ont augmenté régulièrement tandis que l'amélioration des prix moyens s'est progressivement étendue à l'ensemble des segments.

Les chiffres d'affaires des segments Haut et Milieu de gamme et Economique hors Etats-Unis se sont inscrits en hausse de respectivement +6,0% et +6,4% à périmètre et change constants, malgré un effet de base nettement moins favorable qu'en 2010.



· Développement

Accor prévoit d'ouvrir 30 000 nouvelles chambres en 2011. Sur les six premiers mois, près de 13 700 chambres ont été ouvertes, dont :

- 78%(*) en contrats de gestion et de franchise,

- 29%(*) dans le segment Milieu de gamme, 37% dans le segment Economique hors Etats-Unis,

- 41%(*) en Europe et 32% en Asie.

(*) : En nombre de chambres

Résultat (en millions d'euros)  du S1 2010 par rapport au  S1 2011

Variation Variation en donnée comparable(1)

* Chiffre d'affaires :   2 973 soit  +4,4% et  +5,8% ( données comparables)

* Résultat brut d'exploitation(2) : +7,4% et +9,7% ( données comparables)

* Marge brute d'exploitation :  30,2%, soit  +0,9 pt  et +1,1 pt

* Résultat d'exploitation :  +27,5%   et +44,0% ( données comparables)

* Résultat avant impôt et éléments non récurrents :  144  soit +55,5% et +70,0% ( données comparables)


· Solides performances de l'Hôtellerie Haut et Milieu de gamme

La progression du chiffre d'affaires de l'Hôtellerie Haut et Milieu de gamme s'établit à +5,2% en données publiées au premier semestre 2011 et +6,0% en données comparables.

La marge brute d'exploitation de l'Hôtellerie Haut et Milieu de gamme atteint 27,9%, en hausse de

+1,2 point en données comparables. Novotel et Pullman affichent les plus fortes progressions de marge. Par ailleurs, la croissance de la marge a été particulièrement remarquable en France et au Brésil sur ce segment.

Les performances du segment Haut et Milieu de gamme ont été tirées par l'amélioration des prix moyens sur le semestre.

· Forte progression de l'Hôtellerie Economique hors Etats-Unis

Le chiffre d'affaires de l'Hôtellerie Economique hors Etats-Unis enregistre une hausse de +5,8% en données publiées et de +6,4% en données comparables.

La marge brute d'exploitation de l'Hôtellerie Economique hors Etats-Unis atteint 36,8%, en hausse de +0,2 point à périmètre et change constants. L'amélioration de la marge a été dynamisée par les performances des marques Ibis et Etap, ainsi que la reprise de l'activité des principaux marchés.

Les performances du segment Economique hors Etats-Unis ont été principalement tirées par les taux

d'occupation qui ont atteint des niveaux record sur le semestre.

· Reprise modérée de l'Hôtellerie Economique Etats-Unis

Le chiffre d'affaires de Motel 6 au premier semestre 2011 est en hausse de +3,7% en données comparables (-5,0% en données publiées). Il été essentiellement porté par la progression des taux d'occupation, conduisant à un léger recul de la marge brute d'exploitation de -0,1 point en données comparables. Elle s'établit à 27,9% au 30 juin 2011.

La marque poursuit la transformation de son réseau, avec l'ouverture de 22 hôtels en contrats de franchise, des opérations de Sale & Franchise back portant sur 9 établissements au premier semestre et la cession de 8 hôtels sur la période.

Nette amélioration de la marge brute d'exploitation

Le résultat brut d'exploitation3 du Groupe s'établit à 897 millions d'euros au 30 juin 2011, en hausse de 9,7% par rapport au premier semestre 2010 en données comparables et de +7,4% en données publiées. Le résultat brut d'exploitation reflète l'amélioration des performances opérationnelles et conforte la pertinence d'un modèle économique solide et recentré sur son coeur de métier. Le taux de transformation atteint 51,5%, retraité de l'impact lié aux évènements en Egypte et en Côte d'Ivoire. Il s'établirait à 48,9% non retraité de ces éléments exceptionnels.

La marge brute d'exploitation atteint 30,2%, en hausse de +0,9 pt en données publiées et de +1,1 pt en données comparables par rapport au premier semestre 2010. Elle a été portée par les bonnes performances des segments Haut et Milieu de gamme et Economique hors Etats-Unis.

(3) Résultat brut d'exploitation : comprend les revenus et charges d'exploitation (avant loyers, amortissements et provisions, résultat financier et impôts)


Le résultat d'exploitation s'établit à 199 millions d'euros, contre 156 millions d'euros au 30 juin 2010, soit une hausse de +44% en données comparables, en lien avec l'accélération de la reprise de l'activité ainsi que la vigilance du Groupe sur la maîtrise des coûts.

Le résultat avant impôt et éléments non récurrents atteint 144 millions d'euros au premier semestre 2011, contre 93 millions d'euros au premier semestre 2010.

Le résultat net, part du Groupe s'établit à 41 millions d'euros à fin juin 2011 contre une perte de 15 millions d'euros un an auparavant. Il tient compte de dépréciations d'actifs de -19 millions d'euros, essentiellement sur les immobilisations corporelles en Europe. Il intègre +37 millions d'euros de résultat sur les cessions d'actifs hôteliers, principalement à travers des opérations de Sale & Management back et Sale & Franchise back.

La marge brute d'autofinancement s'établit à 324 millions d'euros contre 287 millions d'euros au 30 juin 2010. Les investissements de maintenance dans l'hôtellerie s'élèvent à 94 millions d'euros, soit 3,2% du chiffre d'affaires au premier semestre 2011. Les investissements de développement s'établissent à 96 millions d'euros. Les opérations de cessions d'actifs permettent de réduire de 149 millions d'euros la dette nette du Groupe. Il en résulte un endettement net de 559 millions d'euros au 30 juin 2011.

La rentabilité des capitaux engagés du Groupe mesurée par le ROCE atteint 11,9% au 30 juin 2011, contre 11,3% à fin décembre 2010. Le ROCE du segment Economique hors Etats-Unis s'établit à 19,1% sur le premier semestre 2011, tiré par les marques Ibis et Etap.

Au 30 juin 2011, Accor dispose de 1,8 milliard d'euros de lignes de crédit confirmées non utilisées. Aucun refinancement majeur n'est prévu avant 2013.

* Poursuite du programme d' « Asset Management » et fin du

recentrage de l'activité

Sur le premier semestre 2011, 50 hôtels représentant plus de 5 400 chambres ont changé de mode de détention et sont désormais exploités en contrats de location variable, contrats de gestion ou de franchise. Le Groupe a cédé également 15 hôtels, soit près de 2 000 chambres. Ces opérations se sont traduites par une réduction de 191 millions d'euros de la dette nette retraitée.

Suite aux annonces de cessions assorties de contrats de gestion du Pullman Bercy à Paris et du Sofitel Arc de Triomphe en juillet 2011, l'impact des cessions immobilières sur la dette nette retraitée s'établit à 306 millions d'euros.

Par ailleurs, Accor a cédé à Fimalac et Groupe Lucien Barrière sa participation de 49% dans le capital du Groupe Lucien Barrière pour un montant de 268 millions d'euros. L'opération a été finalisée en mars 2011.

En août 2011 la signature d'un contrat avec Sodexo en vue de la cession de Lenôtre pour un montant de 75 millions d'euros a été conclue. La réalisation effective de cette opération devrait intervenir fin septembre, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence.

Ces opérations confirment la capacité de Accor à poursuivre une gestion dynamique de ses actifs.

Par ailleurs, elles parachèvent le recentrage du Groupe sur son coeur de métier.

 

Source: l'hôtellerie

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.