Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 17:24

 

Le ALS Ice Bucket Challenge (« défi du seau d'eau glacée ») est une activité consistant à se renverser ou se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête, puis à inviter un ou plusieurs amis à reproduire ce geste. Le but de ce défi est à la fois de médiatiser la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA), également appelée maladie de Charcot, et de collecter des fonds contre cette maladie, les participants devant faire un don en faveur de cette cause. Il ne faut pas la confondre avec une affection de nom et de symptômes voisins, mais d'évolution moins grave, la maladie de Charcot-Marie-Tooth.

La campagne devient virale sur les réseaux sociaux durant l'été 2014, notamment suite à la participation de Mark Zuckerberg, qui a ensuite convié d'autres célébrités, telles que Bill Gates, Oprah Winfrey, Jessica Biel, Larry Page, Jimmy Fallon, Justin Timberlake ou Ricky Gervais à y participer. Le 24 août 2014, l'association ALS indique que la campagne lui a permis de collecter plus de 70 millions de dollars, contre seulement 2,5 millions de dollars l'année dernière à la même période.

 

Principes

Le principe repose sur le mode du défi en chaîne : lorsqu'une personne, mise au défi, le relève avec succès, elle doit inviter un maximum de trois de ses connaissances à en faire de même (dans le cas des célébrités, il n'est pas nécessaire d'avoir de liens rapprochés, simplement de s'assurer que l'information parvienne à la personne défiée). Ces personnes ont 24 heures pour relever le défi. À défaut de se prêter au jeu, la personne doit déclarer forfait en faisant un don à une association caritative. Dans une autre version, si la personne nommée relève le défi, elle doit donner 10 dollars à l'œuvre caritative ; si elle déclare forfait, elle se doit de verser 100 dollars.

Analyse

Le journaliste américain Timothy Stenovec (Huffington Post) propose plusieurs raisons au succès de ce phénomène : « L'Ice Bucket Challenge est le mélange parfait d’ingrédients qui rendent une chose virale : un peu de charité – même si vous n’êtes pas obligé de faire un don, cela vous fait passer pour quelqu’un de bien, et Facebook est vraiment le lieu pour se la jouer – et évidemment le fait que des célébrités le font. » L'Ice Bucket Challenge prendrait également son origine dans le détournement d'autres « jeux potaches » similaires, dont notamment, les défis Facebook du type « à l'eau ou au resto », ou encore la mode de la « neknomination », où un participant se filme boire plusieurs verres de boisson alcoolisée avant de mettre au défi plusieurs autres personnes de faire de même.

Un article de Challenges estime que les nominations successives opérées par les PDG s'étant prêtés au jeu permet de décrypter les complexes relations de pouvoir et de rivalité qui les lient.

Effets

Il est à noter la dangerosité, principalement causée par la mauvaise préparation des participants ou l'escalade irréfléchie dans le défi que se lancent les participants. De nombreux cas d'accidents, parfois graves, ont été rapportés par les médias, dont le décès d'un des instigateurs du défi.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.   


Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.