Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 22:48

 Carlos DH CR

Denis Hennequin (PDG Accor) en présence de Carlos Condessa et cristina Russel (FO Accor)

Le groupe hôtelier français Accor devrait annoncer mercredi 23 février 2011 des résultats sans surprise, fort du rebond du secteur, alors que le marché sera attentif à toute déclaration de son nouveau PDG Denis Hennequin  sur sa vision d'une entreprise qui nourrit de fortes ambitions à l'international. Mi-janvier, l'exploitant des hôtels Sofitel, Pullmann, Novotel,Mercure, Ibis ou encore Hôtel F1 et premier opérateur mondial, avait annoncé un chiffre d'affaires total de 5,9 Mds€ pour 2010 en hausse de 8,4 %. L'activité hôtellerie seule grimpait de 9,8 % à 5,7 M€, le haut et le milieu de gamme progressant de + 10,1 %, celui du secteur économique de + 11,1 %, mais +3,8% seulement dans l'hôtellerie économique aux Etats-Unis. A cette occasion, Accor avait relevé sa prévision de résultat d'exploitation à 440 M€, au lieu d'une fourchette de 400 à 420 M€. Les analystes, en ligne avec cette prévision, reportent leurs attentes sur les déclarations du nouveau patron d'Accor, Denis Hennequin, à ce poste depuis la mi-janvier et qui présentera pour la première fois les résultats du groupe devant eux. Le successeur de Gilles Pélisson, débarqué début novembre, devrait lever un peu plus le voile sur ses ambitions pour le groupe, recentré depuis juin sur son coeur de métier, après la scission opérée avec l'activité services prépayés (Ticket restaurant, chèques cadeau...) devenue Edenred.

Accor, sous la pression des principaux actionnaires le fonds Colony Capital et la société Eurozeo (près de 30% détenus de concert) veut accélérer son développement mondial avec un minimum de capitaux engagés, l'idée étant d'adapter les modes de détention des hôtels selon le segment de marché et du pays d'implantation, comme le contrat de management pour le haut et milieu de gamme, et la franchise pour l'économique. Les analystes attendent aussi de l'ex-PDG de McDonald's Europe qu'il donne des indications sur le programme de cessions de murs d'hôtels en cours et dont l'objectif est de vouloir réaliser au total 2 Mds€ d'actifs hôteliers entre 2010 et 2013. Parallèlement, Accor prévoit d'ouvrir 35 000 à 40 000 chambres supplémentaires chaque année, dont 85 % justement en contrats de location variable ou en franchise.

Le groupe hôtelier, au 5e rang mondial derrière IHG (Intercontinental), Wyndham, Hilton hotels et Marriott International, compte actuellement 4 200 hôtels et 500 000 chambres.
Si Denis Hennequin a prévenu récemment qu'il ne "souhaitait pas se positionner par rapport à ce qui se passait avant", il n'a pas montré de distance avec la feuille de route établie depuis 2006. Denis Hennequin a déjà détaillé ses "trois axes de travail" pour le groupe dont "l'accélération du développement dans les pays émergents", c'est-à-dire les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Le groupe hôtelier a annoncé en janvier avoir signé 70 nouveaux contrats pour des hôtels dans la zone Asie-Pacifique, après en avoir ouvert 41 en 2010. L'enseigne Ibis, première chaîne hôtelière de catégorie économique en Europe et l'une des plus rentables, sera l'un des fers de lance du développement mondial du groupe qui ambitionne de grimper sur le podium des trois plus grands groupes hôteliers dans le monde d'ici 2015. Il s'agit aussi pour Accor de "renforcer" ses marques". "Après on décidera s'il y en a trop ou pas", avait dit Denis Hennequin mi-décembre, et enfin de "revoir l'organisation" du groupe. A cet effet, le PDG a créé un poste de directeur général marketing, en charge justement de la stratégie des marques.
Enfin les analystes attendent de voir si les actionnaires verront leur dividende grimper pour 2010, après des cessions de murs et des 49 % d'Accor dans le groupe Lucien Barrière, pour 268 M€.

Source: AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.