Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 08:58

DH

Né le 08-06-1958 - Accor - Biographie publiée le 25-05-2012 par Sébastien Dufil 

Denis Hennequin est sans doute le plus international de nos grands patrons français. Il a su en effet se hisser au conseil d'administration du géant de la restauration rapide, McDonald's, une première pour un non-américain. 

Né le 8 juin 1958, Denis Hennequin a une formation juridico-fiscale. Après une licence en Sciences Economiques à l'Université Paris II Assas, il obtient une maîtrise en droit des affaires, et en droit fiscal. Denis Hennequin complète sa formation avec un diplôme d'expertise comptable. Cette double compétence sera mise à disposition d'un directeur d'un restaurant Mc Donald's, celui de Richelieu-Drouot à Paris. D'assistant au directeur, il progresse au fil des années au sein de la hiérarchie du géant de la restauration rapide. Ainsi, après avoir été directeur d'un restaurant, il sera chargé de la formation et du recrutement avant de devenir le directeur régional Ile-de-France. 

Ses compétences sont reconnues et il continue de progresser. D'abord vice-président chargé du développement, il prendra les rênes de McDonald's France en 1996. A cette époque, le groupe a mauvaise presse et plusieurs associations ont décidé de prendre McDonald's à partie en l'assimilant à la malbouffe. Denis Hennequin redope la filiale française en orientant la communication sur le Made in France. Ses bons résultats le propulsent à la tête de McDonald's Europe en 2005. Il sera le premier administrateur non américain de McDonald's et sera l'instigateur du changement de logo en 2010, un M sur fond vert, au lieu d'un fond rouge. 

Durant ses années au sein de McDonald's, il a su acquérir de solides compétences dans le domaine de la franchise, et attire à présent d'autres groupes. Administrateur du groupe Accor depuis mai 2009, il quitte McDonald's pour devenir directeur général du spécialiste de l’hôtellerie en remplacement de Gilles Pélisson, qui part du groupe pour divergences stratégiques. Seulement quelques semaines plus tard, il devient le PDG d'Accor, le 15 janvier 2011. 

 

Combien Denis Hennequin gagne t-il par an ?

http://www.edubourse.com/remuneration/denis-hennequin.php

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.