Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 07:42

thalasso.jpgLe complexe composé de deux hôtels et d’un institut de soins, a été entièrement rénové pendant neuf mois. Son propriétaire le Groupe  Accor y a investi entre 20 et 25 M€. Objectif : séduire plus de clients étrangers.

" Nous commençons avec de bons chiffres de réservation, notre réouverture c'est l'événement de la Thalasso " Optimisme appuyé et communication maîtrisée pour le centre de thalassothérapie de Quiberon qui rouvre demain, aprés neuf mois de travaux.

La société reste discréte sur le nombre de réservations pour la premiere semaine mais assure que sa clientèle habituelle, plutôt adepte des longs séjours, sera au rendez vous. Le Groupe Accor propriétaire de ce complexe de deux hôtels de standing et d'un institut de soins, a injecté   20 et 25 Milions d'euros pour rajeunir l'un des plus beaux fleurons de sa marque de Thalassothérapie.Une aile de réathélisation, destinée aux sportifsde haut niveau et aux chefs d'entreprise en mal de remise en forme a été créée.L'institut de thalassothérapie et spa et les 205 chambres des hôtels (Sofitel Thalassa et Sofitel diététique) ont été rénovés. Les cuisines ont été également  modernisées. Une métamorphose pour laquelle le Groupe a fait appel a Marc Hertrich et Nicolas Adnet, deux architectes d'intérieur qui ont notamment signé la réhabilitation de grands restaurants Parisiens (La Gare en 2006, L'Absinthe en 2005).

 

Premier employeur de la presqu'île

Objectif avoué du Groupe Accor développer sa clientéle internationale qui représente 20% de la clientèle, pour 80% de Français. "Nous avons un gros potentiel sur les clients étrangers estime t-on au service communication de Sofitel, ils viennent d'Italie de Suisse, de Belgique ou des Emirats Arabes". L'obtention de la cinquième étoile pour ce site de standing n'est officiellement pas un objectif immédiat du Groupe, soucieux de prudence." Nous ouvrons en 4 étoiles pour le moment". Il est vrai que la période de travaux n'a pas été un long fleuve tranquille pour le plus gros employeur de la presqu'île de Quiberon (334 salarié) initialement prévu sur cinq mois, le chantier a joué de malchance, il a pris du retard dans la dernière ligne droite en raison d'un incendie début mai qui a notamment endommagé 150 mêtres de toiture. 

C'est donc avec plus de deux mois de retard sur la date prévue que le centre de Thalassothérapie acceuillera ses premiers clients, demain. Depuis trois semaines, la plupart des salariés sont à pied d'oeuvre. Pour eux la réouverture du Centre met un terme à une longue période d'inactivité, ponctuée de congés, de récupérations, de chômage et de formation. Selon le service communication Sofitel, plus de 230 salariés ont ainsi bénéficié d'une formation d'un mois.

 

Source: le Télégramme

Laetitia Gaidéano-Jacq

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.