Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 18:01

Michel Landel, Directeur Général de Sodexo, et Patrick Scicard, Président du Directoire de Lenôtre, ont officialisé la transaction lors d'une conférence de presse au Pré Catelan.

 

 

sodexo_lenotre.jpg

Patrick Scicard, Président du directoire de Lenôtre, et Michel Landel, Directeur général Sodexo (en bas à gauche), entourés des équipes de Lenôtre

 

   

 

Depuis vendredi 23 septembre, la société Lenôtre est officiellement sous le contrôle de Sodexo, rachetée pour 75 millions d'euros. "Nous sommes très heureux d'accueillir les collaborateurs de la société Lenôtre dans notre groupe. Lenôtre incarne l'élégance et la rigueur du luxe à la française ; sa marque et son savoir-faire sont reconnus et appréciés, jouissant d'une forte notoriété en France" s'est félicité Michel Landel, directeur général de Sodexo. Pour le groupe présent dans 80 pays, cette opportunité unique s'inscrit parfaitement dans sa stratégie de développer son offre d'activité Prestige en France et à l'étranger.Par cet achat,Sodexo acquiert également un savoir-faire et des compétences autour des métiers de la gastronomie de luxe,ce qui lui permettra de de renforcer son offre auprès de ses clients."Le potentiel des synergies tant commerciales qu'au niveau des ressources humaines est considérable"a insisté Michel Landel.
Côté Lenôtre, Patrick Scicard,président du directoire de Lenôtre depuis seize ans,a déclaré accueillir Sodexo"à bras ouverts. Je me réjouis personnellement du rachat de Lenôtre par Sodexo,laissant présager les meilleures perspectives pour nos actionnaires,pour nos collaborateurs et surtout pour nos clients".
Concrètement, Sodexo envisage de développer les activités de Lenôtre en s'appuyant sur le réseau maison,et compte utiliser le savoir-faire de la maison créée par Gaston Lenôtre pour déployer ses activités sur Yachts de Paris,Tables de président et les grands événements sportifs. Au niveau des ressources humaines, cette acquisition devrait permettre de favoriser les opportunités de développement des collaborateurs,la formation pour les chefs de cuisine Sodexo et la création de passerelles pour les équipes.

"Ambition 2012"
Fort de ses 900 collaborateurs,dont 10 MOF et 3 champions du monde, Lenôtre compte, avec le nouvel appui de Sodexo,poursuivre sa politique d'innovation et asseoir sa position de référence et d'acteur incontournable dans ses métiers.Il y a deux ans,Lenôtre a anticipé le redéploiement de ses activités dans un plan interne baptisé "Ambition 2012" visant à trouver de nouveaux relais de croissance,tout "en gardant son âme".Ferde lance de cette évolution,un nouveau concept de boutique a ainsi été imaginé,corner chic et complètement modulable (de 5 à 300m2) à la nouvelle ligne graphique,présentant une gamme de 250 produits d'épicerie fine (chocolats, confitures, moutardes, huiles d'olive, vins, macarons…) sélectionnés par les experts et Meilleurs ouvriers de France de la maison,gamme qui se cantonnait jusque là à une cinquantaine de produits."C'est un modèle de boutique dans lequel on pourra trouver un condensé de la gastronomie française,avec des produits de qualité,bons et qui se conservent bien" a indiqué Patrick Scicard.La première ouverture est prévue pour le 30 octobre à Vélizy II. Trois autres devraient suivre au Printemps Haussmann Paris, à Strasbourg et à Riyad au Qatar.Ces nouveaux concepts-store visent à développer la marque dans le monde entier autour de produits spécifiques.

La maison cinquantenaire inaugure également ces jours-ci une nouvelle adresse sur la Côte d'Azur,le Pavillon à Beaulieu, "petit Pré Catelan face à la mer",pouvant accueillir jusqu'à 300 personnes assises et 500 en cocktail.
Lenôtre a également revu son logo et son code couleur,prune et champagne,déclinés sur l'ensemble de ces gammes,et lance,pour couronner le tout,un nouveau site internet institutionnel et marchand, véritable vitrine de la maison.Une nouvelle aventure qui commence sur les chapeaux de roues pour la maison aux lettres dorées.

Julie Gerbet

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.