Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 11:06

ACCOR NEW LOGODans un contexte économique difficile, le groupe présente un chiffre d'affaires en recul pour le début de l'année 2013. Mais il augmente son volume d'affaires et poursuit son rythme de développement dans les pays émergents.

Au cours du premier trimestre 2013, le chiffre d'affaires du groupe Accor est en recul de 0,1 % en données comparables par rapport au premier trimestre 2012. L'activité reflète, par effet mécanique, la politique d'asset light du groupe, avec la diminution du périmètre des hôtels due à la cession d'actifs, les effets de change et la modification du modèle économique reposant davantage sur des dépenses (fees) et des redevances. En revanche, le chiffre d'affaires est en hausse de 1,1 % en données comparables, et s'établit à 1 227 M€.

L'hôtellerie économique en recul

L'activité économique de ce trimestre a plutôt été défavorable aux hôtels économiques (- 1,8 % en données comparables) alors que l'hôtellerie milieu de gamme et haut de gamme progresse de 0,7 % en données comparables. En France, toutes les catégories sont en recul, affichant surtout une baisse de 4,4 % pour l'hôtellerie économique et de 0,2 % (en données comparables) pour le milieu et haut de gamme. En revanche Paris affiche un insolent RevPAR en hausse de 3 %. Dans les pays de l'Europe du Sud, les indicateurs sont aussi à la baisse, avec - 12,6 % de RevPAR pour l'hôtellerie économique espagnole, ou - 4,4 % en Italie.

Le choix de l'asset light se confirme dans les autres indicateurs. Avec une hausse des redevances de management et franchise de 18,2 % (+ 22,2 % au premier trimestre 2012), l'activité économique du groupe à 2,6 milliards d'euros (tous les chiffres d'affaires hébergement confondus - hôtels en propriété, en filiale managés et franchisés). Soit + 6,4 % en données publiées, un chiffre totalement lié au développement du groupe, "ce qui est la preuve que notre stratégie asset light est efficace", a déclaré Sophie Stable, directrice financière d'Accor.

Maintien des objectifs

Le groupe a poursuivi de façon active son développement, en ouvrant 4 682 chambres au 1er trimestre 2013, dont 85 % en asset light et 50 % dans les pays émergents. Cela a une incidence de 173 M€ sur la dette retraitée, "en accord avec nos objectifs", assure Sophie Stabile. Le groupe Accor reste ainsi solide et maintient ses objectifs, que ce soit en termes de développement - avec 30 000 chambres de plus à la fin de l'année -, ainsi qu'au niveau du retraitement de la dette (environ 400 M€ de dettes remboursées en mai 2013).

Source l'Hotellerie

X. S.

 


(en millions d'euros)


T1 2012

Retraité (1)


T1 2013

publié


Variation


Variation comparable (2)


Milieu et haut de gamme


781


768


 - 1,6 %


 + 0,7 %


Économique


437


425


 - 2,7 %


 - 1,8 %


Hôtellerie


1 218


1193


- 2,0 %


- 0,2 %


Autres activités


25


34


 + 36,7 % (3)


 + 4,6 %


Total Groupe


1 242


1 227


- 1,2 %


- 0,1 %


(1) Retraité : après la cession de Motel 6 au groupe Blackstone, le chiffre d'affaires de Motel 6 a été retiré du chiffre d'affaires d'Accor sur l'exercice 2012

(2) Comparable : à périmètre et change constants

(3) Acquisition d'une activité hébergement complémentaire liée au rachat de Mirvac

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.