Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 08:13

divers 0250de Gauche à droite: Ali BELLARI élu Novotel ATRIA CHARENTON, Jean Marc CHOUET, Josseline CORENTIN, Karim BELHADRI

Dans le cadre des visites d’hôtels Novotel et Mercure de la société Novotel, Mercure, Pullman, (Société NMP) vos élus ont repris « leurs tournées » la proximité du terrain étant pour notre organisation une priorité absolue.

Vendredi 30 septembre 2011 Karim BELHADRI délégué syndical Central NMP accompagné de Josseline CORENTIN  trésorière du CE Régional Novotel Paris Ile de France  et  Jean Marc CHOUET, membre élu titulaire en charges des œuvres sociales sont allés à la rencontre du personnel des Hôtels Novotel Paris Gare de Lyon ainsi que de l’hôtel Novotel ATRIA Charenton.

Karim BELHADRI a pu également rencontrer Rachid AGOURAM, délégué du personnel FO au Mercure Gare de Lyon.

Toutes ces visites ont un but très clair, défendre vos intérêts en apportant des renseignements concrets sur l’aide sociale pour les salariés des Hôtels Cafés Restaurants (HCR) en vous facilitant l’accès aux différentes aides financières selon votre situation personnelle (parent isolé, difficultés passagères…) ou vos besoin du moment (logement, permis B…) c'est une des missions primordiale qui incombent à vos représentants FO.

divers-0248.JPGde gauche à droite: Manuel DO CAMINHO Novotel Gare de Lyon, Karim BELHADRI, Josseline CORENTIN, Jean Marc CHOUET

Par ailleurs faciliter l’accès à la formation notamment dans le cadre du Droit Individuel à la formation (DIF) mais aussi par le congé Individuel de formation (CIF) relève des prérogatives de vos élus.

Enfin échanger avec vous sur L’assistance juridique qui permet d’avoir dans certain cas une lecture différente de celle de  votre hiérarchie et d’être assurer d’une vision non partisane dans le cadre d’une procédure disciplinaire. Dans les cas extrême vos élus sont à vos côtés pour saisir les prud’hommes et vous aider à « monter votre dossier »

divers 0249

 de gauche à droite: Karim BELHADRI et Rachid AGOURAM, Mercure Gare de Lyon

 

N’hésitez pas quand vous verrez uns de vos représentants à lui faire part de vos difficultés la discrétion et la rigueur sont de mise et tout sera fait pour vous aider le plus efficacement possible.

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Radisavljevic 25/10/2016 09:41

Je travail à novotel paris la defanse. Est je vais être licencié appeler moi urgent j'ai besoin de votre aide : 0782378717

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.