Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 15:29

fo-accor 6455

Au centre  Dejan Terglav secrétaire Fédéral Fédéral FGTA-FO  

Magasins tout ou en partie bloqués, caisses et rayons fermés: les salariés des hypermarchés Carrefour se sont fortement mobilisés samedi pour réclamer de meilleurs salaires, les syndicats parlant d'un mouvement "sans précédent" pour ce géant de la grande distribution.

FO, CFDT et CGT avaient appelé à ce mouvement dans les hypermarchés du groupe, peu habituel chez le géant de la grande distribution, exigeant de la direction qu'elle revoie à la hausse ses propositions salariales pour 2011 afin de préserver le pouvoir d'achat des 65.000 salariés.

Ils l'ont maintenu malgré l'annonce in extremis, vendredi, par la direction qu'elle allait rouvrir les négociations mercredi prochain.

Samedi, la direction affirmait que "tous les magasins étaient ouverts et accueillaient les clients".

Néanmoins, sans être formellement fermés, un certain nombre ont vu leur fonctionnement fortement, voire complètement, entravé par les blocages des grévistes aux portes des établissements, ou aux abords, selon les syndicats et des correspondants de l'AFP.

"Au moins une trentaine de magasins sont bloqués. Dans certains cas, les salariés bloquent les ronds-points d'accès aux hypermarchés", a affirmé Terglav Dejan, secrétaire fédéral FGTA-FO, dont les propos ont été confirmés par Franck Gaulin, délégué syndical central CGT.

Par exemple, dans les Bouches-du-Rhône, les grévistes "bloquent les accès des automobiles sur les parkings, il y a peu de clients qui rentrent", a confirmé une responsable du syndicat FO du Carrefour d'Aix-en-Provence et porte-parole du syndicat pour le littoral, Dominique Beltrand.

"Je peux vous dire qu'à Aix-en-Provence, le magasin est mort", a-t-elle précisé.

Selon des correspondants de l'AFP, les grévistes avaient parfois éparpillé ou érigé des barrages de charriots, distribuant des tracts aux piétons.

Outre les magasins totalement bloqués, d'autres établissements connaissaient des taux de grévistes allant jusqu'à 85%, selon M. Dejan.

"Même là où nous sommes moins présents, il y a 30 à 50% de grévistes", a affirmé le délégué de FO, premier syndicat chez Carrefour (environ 45% des voix).

"Certains sont ouverts, mais il n'y a qu'une caissière !", a-t-il ajouté, assurant à l'AFP que le mouvement s'annonçait "comme un succès sans précédent".

"C'est un mouvement qui s'annonce assez mémorable. Il est largement suivi", a renchéri M. Gaulin. "J'espère que la direction entendra", a-t-il ajouté.

La direction de Carrefour a annoncé vendredi à l'AFP qu'elle allait rouvrir les négociations sur les salaires, proposant aux partenaires sociaux de se retrouver à la table des négociations dès mercredi.

FO, CFDT et CGT ont refusé, selon M. Gaulin, de tomber "dans un piège grossier" visant à casser le mouvement de samedi.

Ils s'offusquent de l'augmentation proposée des salaires de 1% en mars et de 1% en octobre, assortie d'une remise de 10% (au lieu de 7%) sur les achats dans les magasins de l'enseigne et d'une participation aux frais d'entretien des tenues de travail de 6 euros par trimestre, jugeant que cela ne suffit pas à compenser l'inflation et la perte de pouvoir d'achat des dernières années.

"Il faut savoir que les 3/4 de nos caissières vont faire leur courses dans des hard-discount", expliquait samedi une responsable FO du Var, Chantal Puig.

 

Source : Le Parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.