Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 14:11

Une réunion extraordinaire du Comité Central d'Entreprise avait lieu ce jour 4 avril 2012, au Novotel de Paris Montparnasse. Plusieurs projets de cessions d'hôtels étaient encore à l'ordre du jour de cette réunion.

 divers 3191

Carlos Condessa secrétaire du CCE NMP avec les élus présents à la réunion

 

Lors de cette réunion, le secrétaire du CCE NMP, dans la volonté toujours maintenue de remplir au mieux sa mission d'élu et de représentant des salariés, a réaffirmé les opinions du syndicat et de l'ensemble des élus FO.

Une interruption de séance a permis d'expliquer à tous les membres du CCE la position de FO dans les projets de cession présentés et de faire un communiqué  en ce sens à l'attention de la direction.

 

Communiqué CCE du 4 Avril 2012 

cliquez sur ce lien

 

"Les élus FO au CCE NMP constatent que la stratégie consistant à céder  de  nombreux  hôtels  détenus  en  filiales  par  le  Groupe ne fait que s’accélérer. Les hôtels cédés en contrat de franchise ou de management font perdre de ce fait à des dizaines de salarié(e)s les avantages  liés à  leur statut d’employés  Accor  (participation,  intéressement, PEE,  mutuelle, prévoyance).

Nous,  Syndicat  FO, tenons à réaffirmer  notre  opposition  à ce  que  nous  considérons comme  un  véritable  démantèlement  de  notre  groupe  dont  la stratégie consiste en changeant de mode de détention à accroitre la rémunération de l’actionnaire au détriment des salarié(e)s et de leurs avantages sociaux.

Nous alertons également la Direction des Affaires Sociales sur les nombreux cas, constatés après cessions, d’abus de pouvoir et de non-respect de la loi au détriment des salariés.

Accor abandonne ainsi, sur l’autel de la finance et de la rentabilité à tout prix, les hommes et les femmes qui ont contribués par leur fidélité et leur travail à faire la grandeur du groupe. Nous jugeons cela inadmissible.

De plus, tenant compte des données et des chiffres communiqués aux élus dans les différents projets, nous constatons que de nombreux éléments issus des résultats d’exploitation sont en contradiction avec ceux présentés lors de l’expertise des comptes de la société en 2011. Donner un avis sur la base de telles incohérences ne nous semblerait absolument pas professionnel. 

Voila  pourquoi  nous refusons de nous prononcer ce jour et  demandons le report de l’ensemble des consultations présentées afin de permettre la vérification des éléments chiffrés auprès de l’expert comptable.

Nous demandons que ce communiqué soit annexé au compte rendu de la séance de ce jour."

..........

Suite à cette déclaration, la direction a accédé aux demandes effectuées.

Les projets de cessions sont donc reportés à la prochaine réunion de juin dans l'attente des informations exigées par les élus.

FO Accor, dont la volonté n'est pas de bloquer indéfiniment les projets présentés en réunion, continuera à agir avec sérieux et professionnalisme dans l'étude des dossiers à consulter, en privilégiant l'aspect social pour accompagner au mieux les salariés concernés.

 

FO Accor - Des élus présents pour défendre vos droits

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.