Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 09:57

accor conf pro 2013

Dans le cadre des NAO (réunion portant sur l’augmentation collective des salaires  et l’amélioration des conditions de travail) et malgré une demande de réunion supplémentaire notamment pour connaitre la position des salariés de l’hôtellerie (dispersés dans des hôtels Novotel, Mercure et Pullman sur l’ensemble du territoire national) afin de rendre un avis motivé, la Direction du Groupe Accor nous a adressé une fin de non-recevoir  en ne souhaitant modifier ni le calendrier des négociations ni son projet d’accord.  

Pour mémoire les 3 principaux points de cet accord sont:

1,7% d’augmentation pour le personnel Employés (hors SMIC) et Agents de Maîtrise,

1,3% d’augmentation pour le personnel Cadres (rémunérés en dessous du plafond de la sécurité sociale)

0,05% d’augmentation pour le budget Œuvres sociales.

De part la représentativité de notre Syndicat (plus de 40% sur la NMP) FO Accor en organisation responsable se positionne favorablement pour le projet d’accord de la NAO 2014 afin de ne pas exposer les salariés à une double peine (Chantage d’une augmentation moindre  comme la Direction du Groupe n’a pas hésité à le faire au siège ACCOR SA quand 2 organisations syndicales ont refusé de signer).

Cependant au regard des bénéfices en France, dégagés par notre groupe et renforcés par les aides de l’Etat (financés par nos impôts) crédit compétitivité emploi et autres cadeaux à venir comme l’allégement des charges patronales sur les bas salaires dans le cadre du pacte de responsabilité, nous ne pouvons-nous résigner à passer annuellement par « la chambre d’enregistrement » pour obtenir années après années les restes   d’un gâteau partagé par les actionnaires.

Dans les prochaines semaines nous déploierons une campagne de communication  menée par vos représentants qui sur le terrain œuvrent pour améliorer votre quotidien.  

Nous sommes prêts par le débat et le dialogue social à négocier pour vous mais pas à n’importe quel prix aussi nous demandons d’ores et déjà à la direction pour les NAO 2015 un calendrier de négociation de 4 réunions suffisamment espacées dans le temps pour pouvoir recueillir l’avis d’une majorité de salariés  avant de signer un accord de cette importance.   

Nous vous avions déjà alerté il y a un an sur les dangers du changement de modèle économique et sur la perte de nombreux avantages  lors de cessions d’hôtels filiales, nous vous mettons une nouvelle fois en garde sur vos acquis...

Aujourd’hui 1,7% pour les employés et AM et demain combien moins de 1% peut être ?  Sans oublié les cadres qui n’ont pas démérités et qui se verront purement et simplement évacués de la négociation collective et rémunérés « au mérite ». 

Sans vous les salariés force vive de l’entreprise rien n’est possible ne l’oubliez pas le soutien à un syndicat fort est la meilleure garantie du maintien de vos intérêts

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.