Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 19:32

lumiere-rayons-rupture ~gwil13901Le recours à un expert-comptable par le comité d’entreprise est souvent perçu par les directions comme une contrainte: charge supplémentaire pour l’entreprise, obligation de transmettre des informations, de répondre à des questions, de débattre avec les représentants des salariés sur la santé financière de l’entreprise, la stratégie mise en œuvre, l’organisation du travail de l’emploi.

Et pourtant un dialogue social de qualité est indispensable à la mutation économique de notre société, trop souvent figée dans des relations tendues et d’incompréhension entre partenaires sociaux. L’expert comptable, mandaté par le CE, peut contribuer à l’amélioration du dialogue social pour 3 raisons majeures.

Tout d’abord la pédagogie, développée par l’expert-comptable, constitue un facteur déterminant du dialogue social. Ce dernier va analyser les documents d’information de l’entreprise et les rendre accessibles à des non spécialistes de la comptabilité et de la finance. De nombreux sujets, bien que très techniques, trouveront une traduction claire  par l’intermédiaire de l’expert-comptable. Le rapport qu’il rédige sur la situation de l’entreprise est didactique et la présentation de ses analyses, d’abord en réunion préparatoire du CE, laisse le temps de l’explication sur des thèmes complexes. Ceci rend l’échange possible entre les représentants du personnel et la Direction car un même langage et les mêmes outils sont utilisés par les deux parties. A partir de la compréhension des enjeux, un débat peut avoir lieu sur le fond plutôt que d’être réduit parfois à la forme.

La pédagogie est complétée par la transparence qu’apporte l’expert-comptable. Les directions d’entreprises sont en effet souvent réticentes à communiquer spontanément et régulièrement des informations complètes et de bonne qualité sur la stratégie, les résultats ou les évolutions sociales. Or comme le commissaire aux comptes, l’expert-comptable du CE dispose d’un accès très large à l’information. L’expert-comptable traite les informations et réalise un diagnostic d’ensemble de l’entreprise, qu’il restitue aux représentants du personnel dans un rapport et lors de sa présentation orale. Le rapport comprend une synthèse, mettant en évidence les faits marquants et les principales conclusions et est suivie d’un ensemble d’analyses détaillées sur la situation de l’entreprise (stratégie et activité, finance et comptabilité, organisation et emploi). Les élus ont ainsi accés à une multitude d’informations auxquelles ils pourront se référer tout au long de l’année et qu’ils pourront comparer à celles des exercices précédents. Une connaissance partagée, par la direction et les élus du CE, des données essentielles de l’entreprise favorise des échanges équilibrés et contribue à l’amélioration du dialogue social dans l’entreprise.

Enfin l’intervention de l’expert-comptable vise à objectiver les analyses, conformément à l’esprit d’indépendance et de qualité au cœur de la déontologie de cette profession. Les compétences techniques de l’expert-comptable sont reconnues par les directions. Elles constituent des gages de sérieux des études qu’il conduit et assoient la crédibilité des arguments développés. De même, l’intervention de l’expert-comptable permet dans bien des cas de lever des incompréhensions ou des oppositions entre représentants du personnel et directions ; elle favorise la hiérarchisation des sujets et recentre les échanges autour des principaux thèmes et des questions essentielles. Le risque de déperdition des énergies sur des sujets annexes est réduit. Mieux informés, les élus sont plus pertinents et posent les bonnes questions.

 

Source Média CE

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.