Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 11:47

095 FO ACCOR ©EricBernard

                                        Daniel LEBOURGEOIS 

 

Disons tout haut ce qui se dit tout bas  pour la Négociation Annuelle Obligatoire 2014

 

Collaborateurs S.M.I. nous sommes là pour Revendiquer, Négocier et obtenir des Résultats

Défendons les positions collectives FO

 

Les Bons Vœux pour 2014 de Sébastien Bazin ne doivent pas rester des Vœux, mais ils doivent se traduire par des actes qui encouragent l’adhésion pleine et entière à la nouvelle transformation d’Accor !

Le beau discours . . . se heurte à la dure réalité ! La nouvelle NAO pour S.M.I. qui commence Lundi 13 Janvier doit aboutir, enfin, à une prise en compte et à un rattrapage de la reconnaissance du travail fourni chez S.M.I. depuis des années pour répondre aux exigences du Groupe. PSE, PDV, externalisations, réorganisations . . . depuis plus de 5 ans, nous subissons les stratégies de la Direction et nous nous adaptons sans cesse sans réelles contreparties.

 

FO veut défendre Nos salaires par la durée effective et l’organisation du temps de travail, la formation et surtout la GPEC / GAE, l’insertion professionnelle, l’égalité professionnelle, les subventions CE, la revalorisation du TR . . .

 

Mais que s’est-il passé pour les différentes NAO depuis les dernières élections CE – DP de Mars 2010, où FO Majoritaire a obtenu plus de 45 % de votre confiance ( 33 % pour CFE/CGC, 18 % pour CGT, 4 % pour CFDT ) ?

  • NAO 2011 sur salaires : Perte du pouvoir d’achat estimée par FO : - 1,1 %

    Accord non signé par FO et la CGT et signé par la CFE/CGC.

  • NAO 2012 sur salaires : Perte du pouvoir d’achat estimée par FO : - 0,1 %

    Accord non signé par FO et la CGT et signé par la CFE/CGC.

  • NAO 2013 sur salaires : Amélioration du pouvoir d’achat estimée par FO : + 0,4 %

    Accord signé par FO et non signé par la CGT et la CFE/CGC.

 

Et pendant ce temps les résultats de la BU France sont très bons mais n’engendrent pas, pour autant, de réelles reconnaissances des salariés dans leurs salaires ! Au contraire . . .

  • Le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi ( 4%  en 2013 et 6 % en 2014 ) bien comptabilisé en profit par le Groupe . . . Aucun effort pour dynamiser la compétitivité des collaborateurs en salaire

  • Pour la BU France plus de 200 M€ d’EBIT chaque année remontés au Corporate

  • Près de 1,2 milliard d’euros redonnés aux actionnaires ACCOR depuis 5 ans ( 230 M€ / an en moyenne )

  • Pour 2014 Cotisation à une retraite supplémentaire : 200 K€, oui mais pour les 20 plus gros salaires de S.M.I. !

Sébastien Bazin a dit : Le Groupe se porte bien,

la France est toujours le plus gros contributeur aux résultats d’ACCOR

Nous méritons mieux dans son nouveau projet pour le Groupe

Partons ensemble sur de bonnes bases dans sa stratégie

Le coût du PDV de 2013 sur S.M.I. est estimé à 7 M€, la masse salariale de S.M.I est de l’ordre de 50 M€, le point d’augmentation annuelle des salaires n’est donc que de 0,5 M€.

ACCOR serait The Best Place To Work, alors donnez enfin en 2014, la reconnaissance financière à ceux qui restent sur S.M.I. pour continuer l’aventure

 

Le Groupe a su trouver 7 M€, pour les candidats au PDV de S.M.I., dans le cadre des mesures d’accompagnements, négociées notamment par FO, alors Revendiquons !

 Les Représentants FO expriment Vos Revendications dans

 le cadre de la NAO 2014 : Elevons le pouvoir d’achat

 

  • Rattrapage de 1 % sur salaire de base pour :

    • Compenser la diminution des prestations de la Mutuelle CGAM

    • Compenser la taxation sur le revenu rétroactive 2013 et sa continuité sur 2014 de l’avantage en nature pour la part patronale de la cotisation mutuelle CGAM

    • Compenser l’augmentation de l’assurance vieillesse plafonnée.

 

  • Augmentation du pouvoir d’achat pour 2014.

    • Augmentation du salaire de base de 2,6 % dans les 3 collèges de salariés dont 2% généralisée

    • Harmonisation des taux et augmentation des parts variables de 2 %

    • Enveloppe supplémentaire Egalité Femmes /Hommes de 0,2 %

    • Reconnaissance de l’évolution salariale réelle individuelle sans besoin de changer de fonction.

    • Augmentation de la valeur du TR à 9, 50 € pour compenser l’augmentation de la T.V.A.

    • Participation de l’employeur aux chèques ‘’ Emploi – Service ‘’

    • Augmentation de la subvention CE pour les activités Sociales et Culturelles

      • Suivant une étude DARES, Accor-S.M.I. avec 0,4  % de subvention ASC se trouve parmi les entreprises les moins contributrices

      • La moyenne annoncée pour les Grandes Entreprises est à plus de 1%.

 

  • Organisation du temps de travail pour tous et de la durée effective pour les cadres.

    • Ouverture de négociation pour un accord d’entreprise CHSCT spécifique

    • Ouverture de négociation pour un accord sur le Télétravail

    • Négociation réelle d’un accord de Gestion Active de l’Emploi dans le cadre de la GPEC

    • Ouverture de négociation pour un accord de droit syndical au sein de S.M.I.

Alors là oui, Monsieur Bazin, nous pourrons construire l’avenir avec agilité et enthousiasme et intégrer réellement Accor dans The Best Place To Work !

 

Chez FO, notre Force c’est d’être Agile, aussi pour la défense des collaborateurs

L’Entreprise n’existe que par le Travail des collaborateurs et être Représentant des Collaborateurs, c’est Porter leur présent, leur quotidien au travail ! Sans les Supports S.M.I. point de visibilité de la BU France

 

FO donne des Voix aux revendications et aux négociations avec la Direction

Arrêtons l’individualisme, souhaité par la Direction, pour diviser les uns contre les autres.

Penser global pour pouvoir agir localement dans toutes les structures et établissements de S.M.I.

Privilégier le collectif pour organiser les avancées Sociales

FO est majoritaire chez SMI et dans toute l’Hôtellerie France, chacun de Nous est important

FO est majoritaire en CE, en DP en CHSCT ! Pour les Activités Sociales et Culturelles au CE

FO est  toujours à votre écoute pour améliorer Vos avantages tout au long de l’année

Notre représentativité forte reste la meilleure garantie de la défense de Vos droits

 

Développons Nos acquis sociaux au sein de S.M.I.

C’est grâce au travail de tous, que Nous faisons gagner beaucoup d’argent à Accor

Vos représentants FO sont toujours présents et veulent obtenir de réels gains pour tous les salariés avec cette NAO 2014, avant les élections CE – DP de Mars 2014 à S.M.I.

Hafida BENALOUANE - Michele CAPARROS - Martine FUENTES - Babette JUPIN

Daniel LEBOURGEOIS - Natacha RIVOIRE - Catherine PIEN

Valerie SOBRECASES - Olivier COMINA - Francoise LUCAS - Claire KANON

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.