Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 13:15

DANIEL LEBOURGEOIS

Daniel LEBOURGEOIS

Négociateur FO NAO ACCOR SMI

 

Nos Revendications FO pour la NAO 2015 sur S.M.I. En nous basant sur l’optimisme de Sébastien BAZIN

 

‘’ La croissance de Accor en 2014 est d’autant plus remarquable qu’elle s’est faite dans un contexte économique contrasté, et alors que le Groupe entamait une profonde transformation. Cette belle performance reflète à la fois l’engagement des équipes, la force de nos Marques, la confiance de nos clients et de nos partenaires, et le dynamisme de notre développement. La mise en œuvre rigoureuse de notre nouvelle stratégie, et l’accélération de la croissance au quatrième trimestre, nous permettent aujourd’hui de relever notre objectif de résultat, qui devrait être proche de 600 Millions d’euros. ‘’

 

Rattrapage du Pouvoir d’Achat perdu chaque année

 

Compenser la diminution des prestations de la Mutuelle CGAM

Compenser la taxation 2014 de l’avantage en nature pour la part patronale de la cotisation mutuelle CGAM et sa continuité sur 2015

Compenser l’augmentation 2014 des cotisations d’assurance vieillesse et sa continuité sur 2015.


Augmentation du pouvoir d’achat pour 2015.


Prise en compte en NAO d’une négociation collective tous statuts et non individuelle

Augmentation généralisée de 100 € Brut mensuel sur salaire de Base tous statuts Ce qui correspondrait à l’augmentation donnée à Fin 2013 / Fin 2012

Harmonisation des taux de prime par le Haut en augmentant les parts variables de 2 % si < 25 %

Enveloppe supplémentaire Egalité Femmes /Hommes de 0,2 %

Reconnaissance de l’évolution salariale réelle individuelle sans besoin de changer de fonction

Participation de l’employeur aux chèques ‘’ Emploi – Service ‘’

Augmentation à 0,45 % de la subvention CE pour les activités Sociales et Culturelles

Suivant une étude DARES, Accor-S.M.I. avec 0,4 % de subvention ASC se trouve parmi les entreprises les moins contributrices. La moyenne annoncée pour les Grandes Entreprises est à plus de 1%.

Organisation du temps de travail pour tous.

   cord de GPEC pour Hôtellnvest et HôtelServices dès Juin 2015  

                                           ---------------------------------------------------------------

19 Janvier 2015 - NAO 2015 . . . Rien ne va plus !

 

Les dés sont pipés ! Les jeux sont faits !

 

La NAO sur ACCOR SA est terminée et sur S.M.I. la Direction vient juste de commencer ! Mais pour quoi Faire?

 

Proposition Direction S.M.I. pour les augmentations :   + 1%  !    

Et pourtant Sébastien Bazin, lors de la Galette à l’Académie, a trouvé que les équipes avaient été ‘’ Remarquables ‘’ et que les résultats 2014 étaient au-dessus de ce qu’il espérait! Mais la reconnaissance des efforts fournis n’est pas à la hauteur des Salariés de S.M.I !


Pour FO le Climat Social de l’entreprise se reflète dans la Capacité de la Direction à rétribuer correctement les salariés afin qu’ils se sentent reconnus dans leur travail.

L’augmentation des salaires est un élément collectif de bien-être dans l’Entreprise !

Depuis plusieurs années, malgré de très bons résultats, la Direction S.M.I. refuse les demandes FO :

 

Augmentation générale des rémunérations de bases et des parts variables - Le rattrapage du salaire de base afin de

 

compenser les augmentations des taxes et impôts - L’augmentation de la valeur faciale du Ticket Restaurant - La

 

participation aux chèques Emploi-Service - La revalorisation de la subvention CE pour vos oeuvres sociales – Le CESU


En 2013 - 2014, FO a signé un accord sur les salaires afin de préserver à minima vos intérêts !

En 2015, la NAO loyale attendue, art L.2242-10 du Code du Travail n’est pas là !

 L’étude demandée par FO en 2013 sur les rémunérations chez S.M.I. laissait apparaître :  

Pour les Non Cadres un salaire de base médian mensuel de 2 327 € / Cadres 4 000 €  

+ 1% proposé : Non Cadres ~ 23 € brut mensuel / Cadres ~ 40 € brut mensuel  

Contrairement aux affirmations de la Direction, nos salaires ne sont pas en accord avec la reconnaissance attendue dans un Groupe qui se porte bien !  

 

L’austérité salariale n’est pas identique au sein d’ACCOR  !

 

Vendredi 12 Décembre, les décisions du Conseil d’Administration :

 

‘’ Le Conseil d’administration a décidé de maintenir inchangées les rémunérations fixe et variable de Monsieur Sébastien Bazin pour l’exercice 2015, à savoir, une rémunération fixe annuelle de 850.000 euros et une rémunération variable pouvant représenter de 0% à 150% d’un montant de référence de 1.250.000 euros. Le Conseil a arrêté comme suit les objectifs de performance conditionnant le versement de la rémunération variable de Monsieur Bazin :

 

 Des Objectifs quantitatifs ( FO peut vous les fournir ) et surtout des Objectifs qualitatifs :

 

Mise en oeuvre de la feuille de route (fonctionnement de l’organisation, climat social, stratégie et perceptionpar le marché) ; Appréciation générale du Conseil.

Par ailleurs, le Conseil a décidé de reconduire à l’identique les avantages consentis au cours de l’exercice 2014  

(véhicule de fonction, assurance GSC et participation aux régimes de retraites supplémentaires en vigueur au sein du Groupe), ainsi que de permettre à Monsieur Bazin de bénéficier de services de conseil en matière fiscale et patrimoniale fournis par une société externe, dans la limite de 100 heures pour 2014 et de 50 heures pour 2015. ‘’   

Chacun appréciera que Monsieur Bazin, au frais d’ACCOR, bénéficie d’un Service de Conseil   en optimisation Fiscale - Patrimoniale pour gérer sa rémunération . . . !  

 

Rassurez-vous nos augmentations 2015 ne nécessiteront pas ce genre de Cabinet Conseil !  

Pour les actionnaires le Climat Social imposé à Monsieur Bazin est : Capacité   à ne pas rétribuer correctement les salariés sans que ceux-ci ne posent de difficultés à l’entreprise : grève, pétition, manifestation en tout genre . . . !  

 

Alors RV Jeudi 22 Janvier 2015

pour la prochaine Réunion NAO de la Direction . . . !

 

Nous vous informerons très vite pour des actions appropriées . . . . !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.