Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 22:30

fo-accor 1245

 Conférence de presse le 13 Janvier 2011,à Paris en présence de  lisa Eldret, coordinatrice  IUF HRCT, Raphael Nedzynski, secrétaire Général FGTA-FO et les représentants des syndicats de salariés CGT, CFDT et UNITE HERE ! tous  membres de l'UITA  

Denis Hennequin deviendra président directeur-général du groupe hôtelier mondial le 15 janvier 2011.

 

L’UITA, qui représente les travailleurs/euses syndiqués/es du groupe Accor dans le monde entier a récemment déposé une plainte auprès du ministre de l’Économie en charge du respect des Principes directeurs à l’intention des entreprises multinationales de l’OCDE. La plainte a trait aux activités de la société au Canada et au Bénin.

 

Au Canada, Accor résiste férocement aux tentatives de syndicalisation dans ses hôtels Novotel à Mississauga, Ottawa et North York. Cette répression passe par le harcèlement des militants/tes syndicaux/cales, la discrimination, la perte de revenu et les licenciements.

 

Au Bénin, à l’hôtel Novotel Cotonou Orisha, cela fait plus d’une décennie que les membres de l’UITA sont sans contrat régissant les conditions de travail. Tout en éludant ses obligations légales, la direction a agi de façon unilatérale pour établir de nouveaux systèmes de paie et d’embauche.

 

Les Principes directeurs de l’OCDE obligent les gouvernements signataires à veiller à ce que les activités des sociétés multinationales établies sur leur territoire soient conformes, explique le secrétaire général de l’UITA, Ron Oswald : « Nous avons eu recours à la procédure de l’OCDE parce que rien d’autre ne semble attirer suffisamment l’attention d’Accor pour l’amener à apporter de véritables changements dans son mode de fonctionnement.»

 

Des représentants/tes de Unite Here !, l’organisation syndicale qui représente les travailleurs/euses de l’hôtellerie au Canada, de l’UITA et des affiliées FGTA-FO, CGT et CFDT ont donné une conférence de presse le 13 janvier 2011, à la  BOURSE DU TRAVAIL au  85 rue Charlot  dans le 3éme arrondissement de  Paris, pour faire valoir les enjeux auxquels sont confrontés/s les travailleurs/euses et la nécessité pour le gouvernement français d’agir immédiatement pour mettre fin à la discrimination dont souffrent les travailleurs/euses du Canada et du Bénin.

 

 

Rafaël Nedzynski

Secrétaire général

Tel. : 01 40 52 85 21

E-mail : rafael.nedzynski@fgta-fo.org

 

 

A propos de l’UITA : L’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (UITA) est une fédération internationale de syndicats représentant les travailleurs/euses employés/es en agriculture et dans les plantations, la préparation et la production d’aliments et de boissons, l’hôtellerie, les service de restauration et de catering et toutes les étapes de la transformation du tabac.

L’UITA regroupant 336 organisations syndicales affiliées dans 120 pays, représentant au total plus de 12 millions de travailleurs/ euses. Son siège est à Genève, en Suisse. 

 

Pour plus d’information : www.iuf.org

Partager cet article

Repost 0
Published by FO ACCOR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor
  • Contact

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

je-suis-c.png             


Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

FORMULAIRE ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
    renvoyez votre formulaire d'adhésion à
  l'adresse ci dessous avec votre réglement à
 l'ordre du

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris

bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.