Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 11:08

Avec quelque 19,5 millions de chambres au 1er janvier 2014, l’offre hôtelière mondiale a ralenti sa croissance l’an dernier. Alors qu’il frôlait les 3% au cours des dernières années, le taux de progression ne dépasse pas les 1,2% sur l’ensemble de 2013. A périmètre constant, le parc hôtelier mondial dans sa globalité (offre sous enseignes et des indépendants) a gagné près de 200 000 chambres nettes.

Offre hôteliere globale par continent - Janvier 2014 ©MKG Group Offre hôteliere globale par continent - Janvier 2014 ©MKG Group

Les groupes hôteliers internationaux s’inscrivent une nouvelle fois comme le principal moteur de la croissance. Sur la période, la progression de 3,2% de l’offre hôtelière sous enseignes a ainsi rattrapé la contraction du parc des établissements indépendants sur certains marchés matures. Avec quelque 240 000 chambres nettes supplémentaires, l’offre des chaînes atteint ainsi les 7,85 millions de chambres au 1er janvier 2014.

La progression de l’offre sous enseignes a été soutenue par le dynamisme des groupes hôteliers leaders sur la scène internationale, qui se diversifient géographiquement pour répartir leurs risques. Face à la maturité de la plupart des pays développés, les marchés émergents continuent ainsi d’assurer le relais de croissance, avec l’Asie Pacifique en première ligne (+11,5% de croissance de son offre de chaînes). Cette année, la région Afrique-Moyen-Orient (+7,2%) était également au centre des attentions internationales, aux côtés de l’Amérique Latine (+3,8%) avec principalement le Brésil. S’ils rassemblent encore à eux deux près de 70% de l’offre de chaînes, les continents nord-américain et européen perdent des parts de marché année après année.

Le classement mondial des groupes hôteliers en nombre de chambres, réalisé par MKG Hospitality, montre clairement la prépondérance des leaders anglo-saxons et leur longueur d’avance sur les autres acteurs du secteur. InterContinental Hotels Group s’accroche ainsi à la première place du palmarès, suivi de près par Hilton Worldwide (2e), Marriott International (3e) et  Wyndham Hotel Group (4e). Les quatre premiers groupes mondiaux comptent tous plus de 645 000 chambres en exploitation. Il est surtout notable que tous les groupes du Top 10 ont enregistré une croissance de leur offre. Georges Panayotis, P-dg et fondateur de MKG Group, explique ainsi : « Les grands groupes hôteliers sont engagés dans une course à la croissance afin de résister à la pression toujours plus forte des acteurs des nouvelles technologies et d’Internet, face auxquels l’obtention d’une taille critique est nécessaire ».

La forte croissance du groupe Home Inns (plus de 42 000 chambres en un an) témoigne, quant à elle, de la poussée des acteurs asiatiques dans l’offre mondiale des chaînes hôtelières, qui à terme pourrait modifier le paysage des leaders mondiaux. A l’inverse, seuls deux groupes européens parviennent à se faire une place dans le Top 10, alors que le continent est le premier en termes d’offre globale et le deuxième en termes d’offre sous enseignes. IHG est 1er en nombre de chambres et 3ème en nombre d'hôtels, Accor 6ème en nombre de chambres et 7ème en nombre d'hôtels.

 

 

Source: Hospitality ON

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
Mail : gilles.d-arondel@wanadoo.fr
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.