Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 22:24

 

pentagone

Le chantier pharaonique du futur ministère de la Défense et des Anciens Combattants débutera en 2012. Le futur ministère de la Défense et des Anciens Combattants s'étendra sur plus de 300 000 mètres carrés. © DR Fin du suspense ! Après quelques valses-hésitations, le rideau vient de se lever sur le profil et les maquettes du futur ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Ce "Pentagone à la française" prendra ses nouveaux quartiers dès 2014 à Balard, à la jonction du 15e arrondissement de Paris et d'Issy-les-Moulineaux. L'objectif de ce complexe ultramoderne qui s'étend sur plus de 300 000 mètres carrés le long de la Seine et du périphérique : regrouper sur un même lieu les états-majors des forces armées, actuellement dispersés, les services centraux du ministère de la Défense, la Direction générale de l'armement (DGA) et les services du secrétariat général pour l'administration, mais aussi se doter d'un cadre et d'un outil de travail performant aptes à répondre aux attentes des 9 300 personnes, civiles et militaires, qui vont y oeuvrer durant les prochaines décennies. Lauréat de l'appel d'offres, le groupement Opale Défense réunit les groupes Bouygues (construction), Thales (informatique), Sodexo (services), Exprim (maintenance), Dalkia (énergie), aux côtés des investisseurs privés (Fideppp, Caisses d'épargne et Seif), et de la Caisse des dépôts. Par ailleurs, trois agences d'architectes ont conçu les différents bâtiments neufs ou vont rénover les plus vétustes. Au total, une grande pièce urbaine donnant sur la Seine, formée de trois entités architecturales distinctes unies par le végétal. Espace paysagé Dans le détail, à l'extrémité occidentale du site, l'équipe de Jean-Michel Wilmotte a dessiné un vaste campus tertiaire de 90 000 mètres carrés abritant 4 immeubles locatifs de bureaux qui s'articuleront autour de cours plantées. Au coeur du dispositif, sur la parcelle ouest (130 000 mètres carrés), l'agence Nicolas Michelin & Associés a imaginé l'immeuble principal du ministère : un imposant édifice qui joue néanmoins la carte de la furtivité architecturale grâce à une singulière toiture métallique en acier dont les pans inclinés accueilleront pas moins de 7 000 mètres carrés de panneaux solaires de couleur zinc. Véritable trouée dans le long ruban de la façade blanche qui s'inspire d'une falaise calcaire, la porte d'entrée monumentale mène au hall d'accueil qui distribue ensuite les différents services à travers des circulations couvertes, sous pilotis, au beau milieu des jardins. Enfin, sur la parcelle est (120 000 mètres carrés), l'architecte Pierre Bolze, de l'Atelier 2 3 4, va entreprendre de rénover et d'harmoniser les bâtiments de styles hétéroclites de l'ancienne Cité de l'air. Écologie oblige, un grand espace paysagé dégagera notamment de nouvelles perspectives au pied de la tour de la DGA. À noter que, du 1er au 19 juin, curieux et amateurs d'architecture pourront découvrir l'ensemble des projets architecturaux via l'exposition de la Cité de l'architecture et du patrimoine - "Le ministère de la Défense prend ses quartiers à Balard".

 

Le Point.fr - Publié le 31/05/2011 à 12:26 - Modifié le 31/05/2011 à 12:27

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
Mail : gilles.d-arondel@wanadoo.fr
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.