Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 00:06

JEAN-CLAUDE-MAILLY-GILLES-d-ARONDEL.jpg

Jean Claude Mailly secrétaire Général FO et Gilles d'Arondel coordinateur FO Accor

 -2010-

"Battez-vous pied à pied résistez, négociez, agissez !"

C'est un Jean-Claude Mailly soucieux de secouer des troupes encore sonnées par la réforme de la représentativité et l'échec du conflit sur les retraites qui à hier dans son discours de mi-congrés harangué les quelques 2.500 congrésistes réunis à Montpellier. Car au-delà des désormais traditionnelles attaques envers le duo CGT-CFDT et des appels à la défense de la "République Sociale ", sa priorité est de faire repartir Force Ouvrière de l'avant dans l'espoir de la replacer au centre du jeu. L'organisation est certes isolée, mais se veut fière de l'être au nom de sa sacro-sainte indépendance ("Certains parlent d'un nouvel axe CFDT-FO; il n'y en a pas. Il y a un axe FO-FO et cela me suffit parfaitement ! ") et surtout, estime t-il, elle serait confortée dans son rôle de syndicat pivot. La confédération a impulsé ce mouvement au niveau national, en renouant de meilleurs contacts avec le ministère du Travail et de l'Emploi, en se montrant prête à signer la future convention Unedic et en défendant des mesures "pragmatiques "sur l'emploi des jeunes, quitte à se cantonner sur ce dossier à des revendications limitées.

 

" LE SYNDICALISME RASSEMBLE CA ME FAIT MARRER. " Jean-Claude MAILLY

Mais encore faut-il sur fond de réforme de la représentativité, que le terrain se remette lui aussi à regarder devant "en gardant le cap" du "réformisme militant . Il en va, de fait, de l'avenir de FO, tout du moins de sa capacité à réellement peser " j'ai confiance, mais il faut booster sur tout ", a ainsi martelé le secrétaire général, rappelant qu'avoir "le meilleur cahier revendicatif possible " ne saurait être une fin en soit : " l'objectif est d'obtenir satisfaction et c'est plus facile quand on a beaucoup d'adhérents et d'électeurs. Cela crée le rapport de force et c'est déjà une partie de la négociation qui est gagnée." Et Jean-Claude Mailly d'insister sur la nécessité d'"innover" et d' "échanger les bonnes pratiques entre syndicats et fédérations pour attirer plus de jeunes, de femmes et de cadres ". Pour cela, il appelle chacun à mieux coller aux attentions des salariés, en premier lieu en "développant des revendications sur l'organisation du travail ".

 

" OCCUPER LE TERRAIN "

Il promet que la confédération va poursuivre ses efforts en termes de formation des équipes syndicales et invite ses troupes à "conserver leur liberté de comportement " sans pour autant céder à la tentation de la chaise vide ou du trop fort repli sur soi " partout il faut aller dire nos positions, les expliquer, ocupper le terrain", insiste t-il, poussant chacun à participer à un maximum de colloques ou de clubs de réflexions car " faire du réseau fait partie du rôle d'un syndicaliste ".Une manière de signifier que si FO regrette que la réforme de la représentativité "Plonge les syndicats dans une campagne électorale permanente ", l'organisation est condamnée à se plier aux contraintes de l'exercice. Car si Jean-Claude Mailly répète que " le syndicalisme rassemblé, ça [le] fait marrer ", le risque de se faire progressivement étouffer par la bipolarisation du paysage syndical autour de la CGT et de la CFDT n'amuse personne à FO.

Source: DEREK PEROTTE -Les ECHOS-

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
Mail : gilles.d-arondel@wanadoo.fr
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.