Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 23:12

Le 5 et 6 Décembre 2011 se tenait à Genève en présence des représentants Européens des salariés Accor, la réunion du comité Européen Accor, avec Denis HENNEQUIN Président directeur Général, Yann CAILLERE directeur général délégué en charge des opérations Monde, d’Antoine RECHER DRH Monde, de Grégoire CHAMPETIER directeur Général du marketing, d'Evelyne CHABROT Directeur Ressources Humaines Opérations Hôtellerie de Sébastien VALENTIN directeur de la communication financière et des relations investisseurs ainsi que de Patrick DALBAN MOREYNAS et de Jens Petter HAGEN représentant l’UITA.

gregoire champetierGrégoire CHAMPETIER directeur Général du marketing Accor

Après l’ouverture de la session par Antoine Recher nouvellement nommé DRH Monde du Groupe Accor, de Patrick d'Alban Moreynas représentant l'IUF (International union of food workers) et un tour de table de présentation des différents membres des délégations Européennes, Grégoire Champetier est intervenu sur  la stratégie des Marques Accor, soulignant en préambule les grands changements et les grandes ruptures à venir de part le contexte économique dans lequel l’Industrie Hôtelière se trouve. Bien que reposant sur des principes et sur une organisation basée sur une tradition d’accueil, de confort et de services le secteur  hôtelier n’est pas selon lui  à l’abri des mouvements importants qui affectent l’environnement et les consommateurs.

Fort de ce constat Grégoire Champetier précise que ces changements toucherons de plus en plus Accor et qu’ils imposent de réagir « en créant des ruptures en innovant» ce qui permettra au Groupe de poursuivre son développement, il ajoute que  tout changement est anxiogène et peut faire peur mais que cela crée aussi de l’espoir avec de la croissance et du développement à la clef, Il est persuadé que ces enjeux majeurs devront être accompagnés par ceux qui encadrent et managent les hommes.

Le 1er Changement est la diversité et l’attente de nos consommateurs  qui est du au fait que nous sommes dans un monde où nos clients ont des attentes de plus en plus fortes avec de plus en plus d’exigences, nous assistons à une véritable mutation très profonde, les clients devenant de plus en plus experts ils attendent plus de créativité et de surprise, ils veulent plus de bien être (wellbeing). Les tendances à l’individualité sont extrêmement fortes ce qui n’est pas sans conséquences sur les marques Accor standardisées qui sont remises en cause car « on veut des choses pour soi tout seul »

Le 2 éme changement qui peut affecter l’activité du groupe dans les mois et années à venir c’est la remise en cause de ce que l’on appelle « la segmentation verticale » idée selon laquelle il y avait des marques économiques pour ceux qui voulait faire des économies « en disant les choses brutalement, les marques économiques pour les pauvres et les marques de luxe pour les riches » cela ne fonctionne plus comme cela car aujourd’hui dans n’importe quel domaine on attends le meilleur , le client arbitrant différemment son pouvoir d’achat en pouvant par exemple rouler en voiture de luxe mais voler sur Easy jet, habiter dans un loft somptueux en se meublant chez Ikea. L’hôtellerie économique représentant une part importante des résultats du Groupe si celui-ci ne s’adapte pas à ces ruptures il y aura un problème. « Nous ne changeons pas par plaisir mais parce que les défis du monde nous impose de nous préparer à demain, la tradition du Groupe, son ADN c’est la rupture c’est l’innovation »

Le 3éme changement important est celui de la révolution digitale, aujourd’hui prés de 30% du  "booking" (réservations) de nos hôtels est fait par les sites internet et nous allons vers les 50%. L’une des batailles de demain sera celles des Groupes Hôteliers contre les Groupes de distribution.

Pour mettre en place ces changements une nouvelle dynamique va être mise en place d’un point de vue organisationnelle.  

Suite au souhait de Denis Hennequin le marketing à été remis au cœur de l’organisation ce qui n’est pas évident de part la culture du Groupe qui a une tradition d’excellence voire de génie opérationnelle, car le groupe Accor est reconnu parce qu’il est opérateur hôtelier et non un grand franchiseur comme les franchiseurs Américains par exemple. Depuis 35 ans  c’est une entreprise qui a une maitrise, un savoir faire dans la conception, la construction, la gestion des ressources humains, la gestion des personnels, cependant la culture marketing c’est un peu perdue, les Marques ayant fait l’objet d’une attention un peu moindre et qui ce sont avec le temps un peu fatiguées et ont vieillies « c’est dommage d’avoir un moteur aussi performant et une carrosserie qui commence à vieillir alors moi je travaillerais sur la carrosserie parce que la carrosserie c’est l’image que vous donnez de votre véhicule »

Une des manières de faire est de créer une organisation par Marques qui donnera l’occasion de concentrer sur chacune d'entres elles un effort logique pour les traiter correctement afin d’en refaire  les plus fortes dans le monde.

Un des changements majeurs a été démarré sur les marques Ibis (Ibis, Ibis styles, Ibis Budget) avec comme premier objectif de capitaliser sur le segment qui a la plus forte contribution dans le Groupe avec la volonté de s’attacher à un secteur certes contributeur mais avec un profond besoin de rénovation. Le groupe doit construire des Marques économiques plus design plus contemporaines malgré l’important investissement que cela impose il en va de son avenir...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Syndicat FO Accor
  • : le blog du syndicat FO au sein du Groupe Accor et ses franchisés
  • Contact

IN MEMORIAM

             

Cécilio Garcia

Fondateur du Syndicat FO Accor 

1947-2018

 

 

Recherche

Découvrez le nouveau site FGTA FO

PiedMail_FGTA-FO4
           
cliquez sur le lien ci-dessus

ADHESION

FOAccor

  Si vous souhaitez adhérer à notre Syndicat,
contactez nous à
  l'adresse ci dessous 

  fleche 058-copie-5Syndicat FO ACCOR
253, Bis rue de Vaugirard
75015 Paris
06 08 16 67 58
bateau 015

VISITEURS


compteur visiteurs

Hommage à Léon Jouhaux

leon-jouhaux.jpg

Léon Jouhaux Fondateur de FO en 1948

  1879-1954


  « Pour remplir sa mission, le syndicalisme doit conserver son entière personnalité.
Il
ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti politique. »

 

Né en 1879, Léon Jouhaux est un jeune ouvrier anarchiste, travaillant à la manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. À trente ans, le 12 juillet 1909, il est élu secrétaire général de la CGT. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir les deux guerres mondiales. Au début de la seconde, il s'installe à Marseille où il prend contact avec les syndicalistes de la zone occupée. Arrêté par la police de Vichy, il est livré aux Nazis en novembre 1942. Son statut politique lui permet d'échapper aux camps d'extermination ou aux stalags des prisonniers de guerre. Il est libéré par les Américains après deux ans et demi de captivité. Dans l'euphorie de la victoire et de la paix, l'heure est à l'unité et Léon Jouhaux représente pour de très nombreux travailleurs le père, le fédérateur, le rassembleur. Il reprend donc la tête de la CGT. Mais devant l'influence grandissante du PCF au sein de la Confédération syndicale, il démissionne en 1948 pour fonder la CGT-FO. La suite de sa carrière dépasse alors le cadre national. Il devient vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale et délégué à l'ONU. Son engagement est couronné en 1951 par le Prix Nobel de la paix.